Un couple franco-brésilien d’Avignon impliqué dans un commerce international de la prostitution

Un couple franco-brésilien d’Avignon est soupçonné de prostituer une trentaine de jeunes colombiennes, attirées par une promesse de travail en Espagne. Des informations légales ont été ouvertes à Nice.

Annonces de sexe

Le couple a publié des annonces de services sexuels sur la Côte d’Azur, dans la région parisienne ou bordelaise. Une source proche de l’étude indique que l’homme et la femme « a fait les annonces et s’est occupé de toute la logistique, a réservé l’hôtel ou l’appartement loué sur Airbnb et a pris contact avec les clients. seules les femmes colombiennes, et cela suggère l’existence d’un réseau « 

Le couple a été arrêté à leur domicile. L’homme et la femme sont soupçonnés d’être associés à un proxénète central en Espagne. Le matériel informatique a été saisi à Avignon ainsi que des cartes prépayées anonymes sur lesquelles les victimes colombiennes devaient restituer 50% de leurs bénéfices.

Prostitution pour rembourser le billet pour un faux travail

L’une des victimes colombiennes, basée à Antibes, a été entendue par la police française. Elle a dit qu’elle avait trouvé un emploi dans une maison de retraite. Une fois en Espagne, il a reçu le la facture de son voyage est remboursée en se prostituant.

L’homme arrêté a nié la prostitution. Son partenaire brésilien et ancienne prostituée a minimisé les faits, selon l’enquête. La police pense que leur activité de proxénète présumée leur a été profitable jusqu’à 40 000 euros par an. Leurs deux enfants sont placés.