Production nucléaire d’hydrogène vert

Akihabara News (Tokyo) – Mitsubishi Heavy Industries a été sollicité pour collaborer à un projet de démonstration visant à produire de l’hydrogène vert à faible coût à partir de l’énergie nucléaire.

Le projet reliera le réacteur d’essai technique à haute température de l’Agence japonaise de l’énergie atomique dans la ville d’Oarai, préfecture d’Ibaraki, à une usine de production d’hydrogène à proximité, qui n’a pas encore été construite.

La chaleur extrême obtenue du réacteur sera pompée dans la nouvelle installation pour alimenter la création d’hydrogène via le cycle soufre-iode, qui à son tour peut être utilisé comme combustible zéro carbone à des fins multiples.

Le réacteur de recherche refroidi au gaz et modéré au graphite de 30 MW, qui est entré en pleine activité en 2001, a déjà démontré une chaleur stable à 950 degrés Celsius.

Il a repris ses activités en juillet dernier après avoir passé une décennie hors ligne, à la suite de la catastrophe nucléaire de Fukushima Daiichi en 2011.

La détermination des rénovations spécifiques nécessaires pour connecter l’usine de production d’hydrogène au réacteur, ainsi que les procédures d’autorisation, les modifications d’équipement et les processus d’essai, seront menées par étapes.

Le 8 février, l’Agence des ressources naturelles et de l’énergie, qui fait partie du ministère de l’Économie, du Commerce et de l’Industrie (METI), a commencé à accepter les offres pour le projet, et le consortium MHI-JAEA a reçu le feu vert.

Aucun échéancier pour la réalisation du projet n’a encore été communiqué.

Articles récents sur l’hydrogène

Station de carburant à hydrogène pour Woven City

Premier pétrolier à hydrogène liquéfié à destination de Kobe

Mitsubishi cherche l’hydrogène bleu canadien

Hydrogène vert TEPCO à Yamanashi

Le gouvernement Suga fait la promotion de l’hydrogène