L’industrie eVTOL internationalisée au Japon – Akihabara News

Akihabara News (Tokyo) – Il devient de plus en plus clair que l’industrie émergente de l’eVTOL au Japon n’a pas l’intention de « faire cavalier seul » en tant qu’effort national, mais qu’elle traverse les frontières pour un développement conjoint, en particulier avec les États-Unis.

Ce n’est pas la façon dont les entreprises du pays ont abordé les nouvelles technologies dans le passé. Cela peut être une concession à un manque de confiance naissant dans la capacité du Japon à assumer seul une position de leader mondial dans un monde plus compétitif.

À ce stade, il semble qu’il n’existe peut-être pas d’eVTOL entièrement « fabriqué au Japon ».

SkyDrive, sans doute le champion national parmi les startups eVTOL, a récemment annoncé que son prochain SD-05 biplace sera alimenté par le système de batterie EPiC fourni par Electric Power Systems, basé dans l’Utah.

Ce n’est pas comme s’il n’y avait pas de grands fabricants de batteries japonais comme Panasonic avec lesquels SkyDrive aurait pu se tourner comme partenaire.

Certains fabricants japonais d’eVTOL, comme Tetra Aviation, ont adopté une politique américaine d’abord : Tetra entre sur le marché des avions expérimentaux aux États-Unis, et ce n’est qu’à un stade ultérieur qu’il envisage de revenir sur le marché japonais.

De plus, on apprend tout récemment qu’ALI Technologies, qui a développé le premier hoverbike du Japon, le XTurismo, envisage de changer de nom et de déménager son siège social aux États-Unis.

Cela ne laisse que le Honda eVTOL (dont nous savons très peu jusqu’à présent) comme possibilité de devenir un avion entièrement produit au pays.

Cela fonctionne également dans l’autre sens : les ingénieurs et les fournisseurs japonais sont impliqués dans certaines des plus importantes sociétés internationales d’eVTOL.

Le fabricant de composants automobiles basé dans la préfecture d’Aichi, Denso, travaille avec l’éminente société allemande eVTOL Lilium pour co-développer et fabriquer les moteurs électriques qui propulseront le Lilium Jet.

Toyota Motor Corporation est le principal investisseur dans Joby Aviation, à hauteur d’environ 400 millions de dollars américains, et le partenariat implique également d’autres formes de coopération, y compris le soutien à la fabrication.

Encore une fois, du point de vue des pratiques commerciales japonaises plus traditionnelles, on pourrait s’attendre à ce que le partenaire eVTOL naturel de Toyota soit SkyDrive, une société fondée par d’anciens ingénieurs de Toyota.

Articles récents liés à l’industrie eVTOL

Le SkyDrive SD-05 prend forme

Premier vol d’essai eVTOL à Kyushu

eJet cherche une piste d’atterrissage

SkyDrive embauche un poids lourd de la politique aérienne

Un port urbain-aérien entre sur le marché japonais

Consultants pour l’industrie japonaise de l’eVTOL

Accord sur la construction du Kansai Vertiport

Moteurs Denso pour alimenter Lilium eVTOL

Joby confirme sa stratégie de marché au Japon

La participation du Japon dans les périphériques eVTOL