Les habitudes d’écriture qui impressionnent les gestionnaires de contenu et les éditeurs

Les habitudes d’écriture déroutent souvent les non-écrivains.

Ils imaginent des introvertis distants et à lunettes tapant sur leurs claviers, détachés des milieux sociaux et des transactions commerciales.

Les écrivains ne tiennent pas compte du temps ou du jour de la semaine, n’est-ce pas ? Ce sont des créatures inhabituelles qui n’adhèrent pas aux routines, règles ou normes conventionnelles.

Pourquoi les écrivains professionnels ont besoin d’habitudes d’écriture intelligentes

Alors, comment cette vie décalée et recluse est-elle possible si vous souhaitez apprendre à devenir écrivain indépendant ?

Des habitudes d’écriture intelligentes permettent aux écrivains de travailler en harmonie avec les autres tout en restant concentrés sur leurs visions créatives.

L’écriture est travail solitaire, mais les écrivains professionnels considèrent la publication comme un processus collaboratif.

Partenaires de commerce numérique est la division d’agence de Copyblogger, et nous nous spécialisons dans la fourniture de trafic organique ciblé pour les entreprises numériques en croissance.

APPRENDRE ENCORE PLUS

7 habitudes d’écriture qui impressionnent les éditeurs, les clients et les patrons

Les écrivains au travail savent comment les sept habitudes d’écriture ci-dessous favorisent les relations solides qu’ils entretiennent avec leurs éditeurs, leurs clients et leurs patrons qui permettent leur carrière florissante.

Vous pouvez appliquer ces conseils lorsque :

Votre objectif est de démontrer votre dévouement à une communication claire, que vous parliez, rédigiez un e-mail ou éduquiez avec du contenu.

1. Fournir de la valeur dès le départ

Fournir de la valeur le plus rapidement possible vous aide dans un certain nombre de situations.

Lorsque vous écrivez des articles, si vous attendez le dernier paragraphe pour donner un message intelligent, vous demandez beaucoup à vos lecteurs.

Aimez-vous rester dans les parages lorsque vous n’êtes pas sûr de recevoir le gain que vous recherchez ?

Un écrivain réfléchi utilise son introduction pour vous assurer que son article correspond à vos besoins, puis continue d’ajouter des éléments intrigants pour vous guider à travers le texte.

Offrir de la valeur dès le départ comprend également la prise en compte des besoins de toutes les autres personnes avec lesquelles vous pourriez travailler.

Par exemple, si vous n’avez pas encore terminé votre projet, mais que vous avez terminé une tâche que quelqu’un d’autre attend que vous finissiez, transmettez-lui cette partie du projet plus tôt.

De telles habitudes d’écriture montrent que vous vous souciez du projet dans son ensemble, et pas seulement ton contribution.

2. Choisissez les bons mots pour vous connecter

Le choix de mots impeccable est la possibilité de sélectionner les mots qui résonnent sans effort avec votre lecteur cible.

Ce n’est souvent pas le mot le plus fantaisiste ou le plus compliqué.

Alors, faites vos devoirs et faites des recherches sur votre public.

3. Rédigez de courts paragraphes pour convaincre

Les paragraphes courts peuvent sembler être un détail mineur, mais ils contiennent en réalité un avantage essentiel.

Ils sont simplement plus faciles à lire, ce qui signifie qu’ils sont plus susceptibles d’être lus mot pour mot.

Lorsque vos mots sont lus – plutôt qu’écrémés – vous êtes plus susceptible de persuader.

Cette de nos habitudes d’écriture est particulièrement utile pour les écrivains débutants.

Soyez sélectif lorsque vous créez des hyperliens vers des sources.

Trop d’hyperliens peuvent être accablants et conduire à une écriture confuse ou floue. Mais montrer à quelqu’un le bon lien hypertexte au bon moment peut également conduire à la satisfaction d’un collègue, d’un éditeur ou d’un lecteur.

L’équilibre est la clé.

5. Ne renoncez pas à la vérification des faits

En plus de la rédaction d’articles, la vérification des faits s’applique également à la présentation de sujets d’articles ou à la proposition d’une idée à un collaborateur – vous ne voulez pas envoyer de détails obsolètes ou incorrects.

Pour une tâche d’écriture, votre éditeur, client ou patron n’a qu’à vérifier votre texte.

C’est décevant quand ils doivent corriger un nom mal orthographié ou remplacer un lien hypertexte cassé. C’est encore plus agaçant lorsqu’une partie de votre brouillon doit être supprimée ou révisée car elle contient des informations inexactes.

Les vérificateurs de faits, les relecteurs et les éditeurs aiment les écrivains qui ne créent pas plus de travail pour eux.

6. Terminez votre brouillon final quelques jours plus tôt

C’est la secousse d’énergie qui suralimente tous les autres conseils.

Lorsque vous terminez un brouillon quelques jours avant de devoir le rendre, vous disposez de plus de temps pour mettre en œuvre correctement les cinq habitudes d’écriture que j’ai déjà mentionnées.

Certaines personnes aiment la règle des 24 heures où vous faites une pause dans votre brouillon avant de le modifier. Mon point de vue est qu’un contenu vraiment convaincant a besoin d’encore plus de temps pour mariner.

Il ne s’agit pas d’être perfectionniste avec votre blog d’entreprise. Il s’agit de créer un environnement qui vous permet de faire de votre mieux.

Pour que je puisse mettre en œuvre cette leçon avec succès, j’ai appris que je dois laisser plus de temps pour écrire car cela prend toujours plus de temps que je ne le pense.

L’une des raisons pour lesquelles cela prend plus de temps est que lorsque je travaille sur un article, j’ai tendance à avoir de nouvelles idées.

Ces nouvelles idées me donnent un élan que je veux suivre, ce qui m’amène à décrire ou à rechercher un ou plusieurs autres articles.

Maintenant, quand je réserve du temps pour écrire, je pense : « En théorie, je n’ai besoin que de trois heures de plus pour écrire, éditer et relire l’article sur lequel je travaille, mais je dois réserver six heures ou plus. ”

Ce temps supplémentaire est particulièrement utile si vous jonglez avec plus de responsabilités quotidiennes que la simple rédaction de votre article. (Et qui ne l’est pas ?)

7. Donnez des délais dans le cadre de votre routine d’écriture

LL Cool J dit : «DDHD (Les rêves n’ont pas de date limite).”

Je dis: « PAPA (les délais ne sont pas exigeants) ».

Vous pourriez penser que les éditeurs sont ceux qui donnent des délais aux écrivains, mais vous aurez parfois une question pour la personne qui a assigné votre projet. Ou, vous pouvez avoir besoin d’informations de quelqu’un d’autre pour pouvoir exécuter efficacement vos habitudes d’écriture habituelles.

Lorsque vous envoyez votre demande, indiquez une date limite pour qu’ils vous répondent.

Cela se résume à une communication par e-mail efficace

Pour illustrer pourquoi les délais sont utile, et non exigeant, laissez-moi vous montrer à quoi cela ressemble si quelqu’un me demande de revoir son écriture et qu’il ne me donne pas de date limite pour le moment où il doit terminer le travail.

Demande d’e-mail innocente : « Stefanie, peux-tu regarder ça ? »

Réaction interne de Stefanie : Panique. J’ai déjà une assiette pleine – quand vais-je l’intégrer ? Il y a beaucoup d’autres travaux importants que je dois terminer, mais je ne veux pas non plus laisser tomber cette personne. Je dois leur demander un délai.

Question de Stéfanie : « Bien sûr, quand en avez-vous besoin ? »

Réponse innocente : « Oh, d’ici la fin de la semaine, ce serait super. »

L’esprit de Stefanie : Le soulagement.

Confirmation de Stéfanie : « Ça a l’air génial, ça ira ! »

Remarquez combien de va-et-vient supplémentaires et de panique/frustration potentielle auraient pu être évités si cette première demande d’e-mail innocente disait : « Stefanie, pouvez-vous regarder ceci ? a la fin de la semaine?

Toute cette partie médiane de la communication ne se serait pas produite, et nous aurions sauté à la confirmation de Stefanie qui satisfait les besoins de chacun dans cette situation : « Ça a l’air génial, ça ira ! »

J’espère que cela vous inspirera à adopter cette habitude d’écriture et à surmonter la timidité de donner un délai lorsque vous avez une demande pour quelqu’un d’autre.

N’oubliez pas que ces informations supplémentaires les aideront probablement à gérer leur emploi du temps et à réduire le temps que vous passez tous les deux à écrire des e-mails. 🙂

Quelles habitudes d’écriture vous impressionnent ?

Si vous êtes un éditeur ou que vous gérez du contenu, comment les rédacteurs peuvent-ils vous impressionner ?

Et les écrivains… quelles pratiques avez-vous apprises qui vous maintiennent dans les bonnes grâces de vos éditeurs, clients et patrons ?

J’aimerais avoir de vos nouvelles dans les commentaires ci-dessous!

ABONNEZ-VOUS MAINTENANT

Remarque : JavaScript est requis pour ce contenu.