La conception du banc explore l’utilisation d’un morceau de contreplaqué enroulé en continu

Nous remarquons probablement rarement les conceptions des bancs, à l’exception de ceux qui comportent des publicités sur les bancs (et pas toujours dans le bon sens). Tant que c’est quelque chose sur lequel nous pouvons nous asseoir (et parfois nous allonger), alors tout va bien. Mais il y en a aussi qui sont assez bien conçus et pensés, ajoutant une autre couche à quelque chose qui est presque toujours fonctionnel plutôt que simplement décoratif. Ce sont ces types de meubles qui captent les yeux et parfois l’imagination des utilisateurs.

Créateur : Marc Hoogendijk

Le designer de meubles basé en Suède voulait créer quelque chose qui allie technologie et design. Il a créé un banc d’intérieur appelé Serpentin qui nous donne l’illusion qu’il s’agit d’un morceau de bois continu. Il dit qu’il aime utiliser une méthodologie qui « imite la fonction des objets fabriqués par l’homme » et l’utilise ensuite sur les meubles qu’il conçoit. Il appelle cela « technomimicry » et il l’a également appliqué à ce banc.

Son inspiration pour la conception du banc est en fait assez intéressante. Il s’agit en fait de tubes fabriqués à partir d’une bande continue de papier enroulée en continu, comme ce que vous voyez dans les papiers hygiéniques ou les contenants d’alcool. Ainsi, lorsque vous posez les yeux sur le Serpentin pour la première fois, il ressemble à une seule bande de bois enroulée autour des barres d’un cadre en bois. Vous voyez même la « fin » de la bande accrochée au bord de la barre.

Malgré la conception apparemment complexe, le banc semble en fait assez confortable. La façon dont le bois et les fibres de bois ont été sculptés lui confère une douceur qui invite à s’asseoir dessus et à se reposer un moment. À tout le moins, c’est un très bon début de conversation lorsque vous invitez des gens dans votre maison ou votre porche.