Le meilleur courriel de vente que j’ai reçu de toute l’année

Si vous êtes comme moi, votre boîte de réception est désormais bombardée quotidiennement de ce que l’on appelle poliment le ” spam BDR ” – des campagnes d’e-mails de vente automatisées et multi-touch rendues possibles par 1) l’émergence de plateformes d’engagement des ventes comme ToutApp et SalesLoftet 2) les professionnels de la vente qui croient que la clé du succès est de battre leurs prospects pour les soumettre. (“Je fais le suivi de mes 4 derniers e-mails …”)

email de vente La plupart des e-mails BDR qui arrivent dans ma boîte de réception (c’est-à-dire ceux des représentants que je n’ai pas encore “bloqués”) sont dépourvus de toute pertinence ou valeur pour notre activité. Mais, de temps en temps, il arrive qu’un courriel soit reçu et qu’il trouve une résonance immédiate, ou du moins qu’il attire mon attention.

L’e-mail ci-dessous (j’ai volontairement omis le nom de la société et celui du représentant) en est un exemple. Et les qualités qui en font un e-mail de vente efficace sont autant de leçons pour quiconque se lance dans une campagne de prospection commerciale, ou pour tout représentant qui rédige des e-mails, d’ailleurs.

Voici les 5 techniques et principes clés qui permettent à cet e-mail de se démarquer des autres :

1. La ligne d’objet fait référence à la fois à mon nom et à celui de mon entreprise. C’est un vieux truc, mais il fonctionne parce qu’il fait ressortir l’e-mail dans ma boîte de réception.

2. Le premier paragraphe fait référence à un récent article de blog que j’ai rédigé. Je sais immédiatement que l’auteur a consacré du temps à la recherche et qu’il connaît les activités de notre entreprise. (Il s’agit d’un seuil de louange peu élevé, certes, mais le pourcentage d’e-mails de BDR qui ne montrent AUCUNE compréhension de ce que fait notre entreprise est étonnant). De plus, le fait de citer quelque chose que j’ai écrit fait appel à mon ego déjà gonflé.

Subject Line : Howard | Spear + [Vendor Name]

Howard,

J’ai été intrigué par votre position sur les prospects pré-qualifiés dans un récent article de blog. En tant que personne ayant déjà vendu des SaaS et travaillant régulièrement avec des sociétés de génération de demande, je suis tout à fait d’accord avec votre critique selon laquelle ” aucun fournisseur de génération de pistes ne qualifiera et convertira les pistes mieux que vous ne le ferez “. C’était vraiment le cas pour moi, même lorsque je travaillais avec une ressource SDR interne.

Quoi qu’il en soit, je me permets de vous contacter car j’aimerais envisager un partenariat avec Spear Marketing. Ma société fournit des conseils en science des données aux organisations de vente/marketing/demand gen. Nous utilisons l’apprentissage automatique et la modélisation prédictive pour les aider à augmenter leurs revenus grâce à des stratégies basées sur les données et à la GPA.

Nous avons déjà établi des partenariats avec des entreprises de génération de la demande. [Competitor #1] & [Competitor #2] pour fournir des services d’analyse prédictive à leurs clients.

Je pense qu’il pourrait y avoir une opportunité similaire avec Spear.

Pouvons-nous prendre 15 minutes pour discuter davantage ?

Le meilleur,

[Name of Rep]

3. Le deuxième paragraphe décrit succinctement 1) l’objet de l’écriture, et 2) ce que fait la société du vendeur, en termes simples (“gagner plus de revenus”) qui impliquent un avantage pour mon entreprise.

4. Le troisième paragraphe fait référence à deux concurrents avec lesquels le vendeur fait déjà des affaires. Cela suscite immédiatement la question suivante : qu’est-ce que ces concurrents savent que je ne sais pas ?

5. L’e-mail se termine par un appel à l’action spécifique, et l’expression “15 minutes” est un lien direct vers une application Web qui me permet de fixer une date de réunion.

J’ai déjà écrit dans cet espace sur la façon dont les plateformes d’engagement des ventes sont une arme dangereuse entre de mauvaises mains. Cet e-mail illustre comment quelques principes simples, du bon sens et, oui, un peu de temps pour comprendre l’activité de votre prospect, peuvent faire la différence.