Ces élèves ont conçu un moyen de réutiliser le chewing-gum pour fabriquer des roues de skateboard !

Les plastiques utilisés pour fabriquer les pneus de voiture sont les mêmes que ceux utilisés pour fabriquer les chewing-gums. À partir du moment où nous crachons notre chewing-gum sur le sol, il faut plus de 50 ans pour que ce morceau commence à se décomposer. En constatant le potentiel de gaspillage du chewing-gum et les effets néfastes qu’il a sur l’environnement, la Commission européenne a décidé d’agir. l’environnementHugo Maupetit et Vivian Fischer, étudiants en design, ont décidé de collecter des liasses de chewing-gums usagés avec lesquelles ils ont moulé et construit roues pour les skateboards.

Après avoir remarqué que les chewing-gums jetés, fabriqués à partir de caoutchoucs synthétiques, pouvaient être réutilisés pour construire des roues de skateboards, Maupetit et Fischer ont imaginé un futur partenariat avec Mentos et Vans. Dans cette collaboration imaginée, ils ont travaillé ensemble pour prendre le chewing-gum des rues et le ramener dans les rues de manière durable. “Notre initiative est censée nettoyer les rues de manière durable. C’est pourquoi nous avons inventé un système qui va transformer les roues usagées et les transformer en nouvelles roues”, ont expliqué Maupetit et Fischer. “Plus aucun déchet n’est créé et le matériel reste en usage”.

À l’origine de la collaboration, Maupetit et Fischer ont proposé d’installer des “tableaux à gommes” dans leur ville universitaire de Nantes, où les habitants pourraient coller leurs chewing-gums finis. Au fur et à mesure que les panneaux de gomme se remplissaient, les morceaux individuels étaient collectés, nettoyés, moulés ensemble avec un agent stabilisateur et teintés avec un colorant naturel pour former la base des roues. La couleur vibrante du chewing-gum et sa texture caoutchouteuse en font un choix ludique mais difficile pour la production de pneus.

Les gens mâchent du chewing-gum depuis les années 1860, mais ce n’est qu’après la Seconde Guerre mondiale que les fabricants ont commencé à utiliser des caoutchoucs synthétiques, comme le polyéthylène et l’acétate de polyvinyle, pour fabriquer du chewing-gum. Les plastiques, comme le caoutchouc synthétique, peuvent être moulés, pressés et durcis en différentes formes, ce qui rend le matériau de construction relativement durable et facile à travailler. De plus, il n’y a pas de pénurie d’approvisionnement – il y en a partout.

Concepteurs : Hugo Maupetit et Vivian Fischer

Dans le cadre d’une collaboration imaginée avec Vans et Mentos, Maupetit et Fischer ont conçu un mode opératoire pour leur initiative de roue à gomme “Off The Street”, comprenant la collecte de gomme et la production de pneus.

Dans toute la ville, des panneaux de gomme désignent un endroit où les passants peuvent coller leur gomme en vue d’une future collecte.

Une fois les panneaux remplis, les chewing-gums seront collectés pour être nettoyés, moulés et teintés.

Enfin, après le processus de fabrication du moule et de la teinture, les roues peuvent être mises à disposition dans les magasins pour que les skateurs puissent les acheter.