Signification de la posture : Urdvha Dhanurasana (alias la posture de l’arc tourné vers le haut)

Les médias sociaux sont remplis de poses de yoga impressionnantes qui, soyons honnêtes, ressemblent souvent à des formes de bretzels. Il est souvent difficile d’imaginer que votre corps puisse ressembler à l’une ou l’autre de ces positions – ou asanas – mais avec beaucoup de pratique et de patience, vous pouvez atteindre la forme d’un bretzel. souplesse et étirements que vous désirez, tout en évitant les blessures. Ce qui est important, c’est de ne pas se mettre trop de pression pour reproduire les mêmes gestes que les autres. les poses que l’on voit sur Instagram mais plutôt de puiser dans les effets rajeunissants que ces poses ont sur le corps lorsqu’elles sont bien exécutées sur la durée. Cela signifie parfois qu’il faut s’entraîner pendant des mois, voire des années.

Lorsqu’il s’agit de postures de yoga à caractère aspirationnel, Urdvha Dhanurasana ou “up-facing bow pose” (posture de l’arc tourné vers le haut), fait partie de ces postures, tout comme les appuis sur les mains et Hanumanasana, également connu sous le nom de “splits”. Ces postures sont souvent les vedettes du spectacle, attirant les non-yogis sur le tapis avec la promesse de pouvoir se pencher et s’équilibrer d’une toute nouvelle manière, et encourageant les pratiquants de yoga chevronnés à maintenir une pratique qui rend ces asanas accessibles. Faisant partie de la séquence primaire traditionnelle de l’Ashtanga Yoga (où la posture est souvent appelée “Chakrasana”, ce qui signifie littéralement “pose de la roue”), Urdvha Dhanurasna est une posture exigeante qui nécessite à la fois force et souplesse, mais… patience et préparation trop. Une pratique physique du yoga nous offre l’opportunité d’apprendre à connaître notre corps sous un jour différent et à un niveau plus profond ; elle nous offre un sentiment de force intérieure et extérieure et d’autonomisation, et elle nous offre aussi beaucoup de leçons de vie. S’il vous est déjà arrivé de vous pousser trop fort dans une posture, ou de tenter une posture difficile sans préparer votre corps au préalable, vous savez que la patience, l’humilité et le fait de ne pas s’attacher au résultat ne sont que quelques-unes des clés pour pouvoir pratiquer confortablement et en toute confiance des postures de yoga difficiles. Lisez la suite pour découvrir cinq conseils sur la façon d’atteindre Urdvha Dhanurasna :

Commencez simplement

Pour se sentir à l’aise dans un backbend difficile, il faut d’abord se sentir à l’aise dans des postures plus accessibles. Pratiquez des postures telles que la pose du pont, le cobra, le chien tourné vers le haut, Virasana, les fentes profondes, Ustrasana (pose du chameau) et une Virasana inclinée soutenue. Toutes ces postures aideront votre corps et votre esprit à s’habituer aux courbes dorsales et à relever le défi d’ouvrir les muscles tendus de la hanche et de la poitrine. Incluez ces postures régulièrement dans votre pratique, en utilisant des accessoires si nécessaire – le soutien sous le dos par un bloc ou un traversin peut fonctionner comme par magie pour ouvrir la poitrine et l’espace du cœur.

La constance est la clé

Une pratique de yoga une fois par semaine est une chose merveilleuse, mais très souvent, nous remarquons les vrais bénéfices lorsque nous sommes constants avec une pratique de méditation ou une séquence physique. S’il n’est pas nécessaire de pratiquer des postures de yoga physiques tous les jours (après tout, la méditation et le simple fait de s’entraîner à être présent et paisible dans le monde sont des formes de yoga !), si vous pouvez vous entraîner à travailler une asana que vous visez trois à cinq fois par semaine, votre corps commencera à s’adapter et à changer. La façon dont nous passons la majeure partie de notre journée peut également avoir un impact ; si vous voulez travailler la flexion dorsale, assurez-vous de garder votre poitrine ouverte et votre colonne vertébrale droite tout au long de la journée au lieu de vous pencher sur votre ordinateur portable. Si vos fléchisseurs de la hanche sont enclins à accumuler des tensions, essayez de vous asseoir sur le sol pour travailler, d’utiliser des traversins pour vous soutenir ou de choisir de faire une pause café en marchant plutôt que de rester assis pendant de longues périodes.

Faites le travail de préparation

Pratiquez et préparez vos flexions arrière en toute sécurité avec des accessoires tels qu’un… ceinture de yoga ou une traversin pour étendre et soutenir.

La préparation est essentielle pour toute posture difficile, et en plus de rester cohérent, il y a quelques spécificités que nous pouvons inclure pour aider à ouvrir et préparer le corps pour Urdvha Dhanuarasna. Lorsque vous voulez préparer une séquence pour aller vers une “posture de pointe” comme celle-ci, pensez aux parties du corps qui doivent être allongées ou relâchées, et à celles qui doivent être renforcées ou stabilisées. Pour cette posture, les poignets, les épaules, la poitrine, l’abdomen, les fléchisseurs de la hanche et les cuisses doivent tous être allongés, tandis que la colonne vertébrale doit être mobilisée pour créer un arc régulier et spacieux, et que les jambes, les bras et les muscles de la colonne vertébrale doivent être forts. Assurez-vous d’échauffer vos poignets, de vous entraîner avec l’aide d’accessoires si nécessaire, et pensez aux postures que vous pouvez inclure dans votre séquence lorsque vous travaillez vers Urdvha Dhanuarasana (indice : elles ont été mentionnées dans le conseil n°1 !).

Respirez et restez calme

Notre respiration communique en permanence avec notre système nerveux. Lorsque nous respirons de manière courte et superficielle, cela signale au corps et au cerveau que quelque chose ne va pas, et nous commençons à ressentir une réaction de stress. Lorsque nous sommes stressés, nos muscles sont plus tendus et la position dans laquelle nous nous trouvons est considérée comme dangereuse. En revanche, si nous pouvons respirer à un rythme calme et lent, c’est comme si nous disions à notre système nerveux que tout va bien et que la position dans laquelle nous nous trouvons est sûre. Lorsque vous pratiquez vos flexions arrière, veillez à être attentif à votre respiration, en particulier lorsque vous abordez des postures plus difficiles.

Pratiquer le non-attachement

Alors que le texte spirituel le Yoga Sutras se concentre principalement sur le fonctionnement de l’esprit et sur la voie à suivre pour atteindre l’équilibre. Samadhi ou “félicité”, de nombreux versets peuvent donner des conseils sur la façon dont nous pratiquons physiquement aussi. Le verset 1.2 parle de Abhyasa et Vairagya, un concept qui nous apprend à nous concentrer sur le moment présent, et non sur ce que nous pourrions en retirer. Abhyasa fait référence à une pratique cohérente et assidue, à laquelle on s’engage même lorsque les temps sont durs. Vairagya fait référence au “non-attachement”, et peut même être traduit par “dispassion”, ce qui implique que le fait que notre pratique soit fructueuse ou non ne devrait pas être notre seule préoccupation. Lorsque nous nous concentrons trop sur le “but” final, nous manquons l’opportunité d’être présents pour le voyage et tout ce que nous apprenons en chemin. Ne vous laissez pas entraîner par le résultat final, mais appréciez votre pratique et restez cohérent.

Découvrez les essentiels du yoga pour vous aider dans votre pratique : trouvez votre tapis de yoga idéal avec notre gamme de produits. Guide du tapis de yoga.

Emma est un professeur de yoga qualifié 500hr, musicien, massothérapeute, cuisinier et écrivain. Ayant grandi entourée par le yoga et la méditation, Emma a commencé sa pratique à un jeune âge et a continué à étudier et à développer sa compréhension du yoga sur une base quotidienne. Elle s’est formée à l’échelle internationale auprès de professeurs inspirés, et ses passions se concentrent aujourd’hui sur la philosophie et le yoga en dehors du tapis. Emma enseigne régulièrement dans le Sussex, co-dirigeant des formations de professeurs, des retraites, des ateliers et des kirtans, et gère également le Brighton Yoga Festival.