Shiva et Shakti : Se connecter au Divin Masculin et Féminin en chacun de nous

Dans l’univers et dans nos propres corps et esprits, il existe un équilibre de forces opposées : lumière et obscurité, chaud et froid, lourd et léger, mouvement et immobilité, etc. L’ancienne sagesse de l’Ayurveda comprend que la vie est faite de ces contraires et que trouver un équilibre entre eux est la clé d’un état physique et mental sain. L’Ayurveda est lié à la lignée encore plus ancienne de Tantra, un système destiné à guider le praticien vers la compréhension de soi sur les plans spirituel, mental, émotionnel et physique. Le mot “tantra” lui-même peut être traduit par “tissé ensemble”, en référence à la nécessité des polarités de la vie : lumière et obscurité, yin et yang, et masculin et féminin, à tisser ensemble afin de créer la plénitude.

C’est ce “tissage ensemble” qui, dit-on, joue un rôle dans la création du monde que nous connaissons aujourd’hui. Lorsque le Seigneur Shiva et sa femme Parvati (également connue sous le nom de Shakti) se sont unis, leur énergie a été “tissée” ensemble, et l’univers est né. Par cette naissance, nous pouvons voir l’équilibre du jour et de la nuit, de l’été et de l’hiver, de l’eau et du feu interagir devant nos yeux. En plus de ces polarités qui existent dans la nature, il y a une énergie divine masculine et féminine en chacun de nous. Appelez-la “yin et yang”, “soleil et lune”, ou “mâle et femelle”, ces deux forces opposées qui constituent la totalité de ce que c’est que d’être humain. Cette imbrication du masculin et du féminin est représentée dans le Ardhanarishvara Une moitié mâle et une moitié femelle sont composées de Shiva et Shakti, également réparties au milieu. S’il existe un symbole d’égalité, les textes anciens l’ont compris très tôt ! Les plus anciennes illustrations connues de cette forme datent du premier siècle de notre ère. Elles montrent comment les énergies opposées du masculin et du féminin sont inséparables et se retrouvent dans toutes les parties de la nature. Que vous soyez un homme, une femme ou que vous vous identifiez totalement différemment, il y a des aspects de ces énergies divines que nous pouvons syntoniser tous les jours, afin de trouver un meilleur équilibre dans notre esprit et notre corps, et de célébrer le Shiva et la Shakti en chacun de nous. Vous trouverez ci-après trois perspectives et pratiques qui vous aideront à cultiver cette conscience.

Gauche et droite

Dans de nombreuses pratiques yogiques, les côtés gauche et droit du corps sont dédiés aux deux types d’énergie. Le côté droit du corps est le côté traditionnellement masculin, tandis que le côté gauche est lié à la féminité. Le côté droit est le siège de la Pingala Nadi, un canal transportant prana ou “énergie vitale”, de la base de la colonne vertébrale au sommet de la tête, en passant par chacun des chakras. Le site Pingala Nadi représente le soleil, la chaleur, l’énergie du feu et la stimulation, et nous pouvons réellement renforcer ces énergies dans notre propre corps et esprit en pratiquant Surya Bhedana, ou “respiration de la narine droite”. Lorsque l’on inhale principalement par la narine droite, la circulation sanguine augmente, la température du corps s’élève, le cortisol et la pression sanguine sont plus élevés et le rythme cardiaque s’accélère. Toutes ces réponses montrent que la respiration par la narine droite a un impact sur le système nerveux sympathique (le côté “combat ou fuite” du système nerveux), mettant le corps dans un état de vigilance et de préparation – utile si vous avez besoin d’un coup de fouet de motivation et d’énergie, ou pour équilibrer des états léthargiques et bas.

Le canal de gauche renvoie à Ida Nadi, un canal dédié à l’énergie féminine sur le côté gauche du corps, partant également du coccyx, traversant les chakras et s’unissant avec Pingala Nadi au sommet de la tête. En inhalant principalement par la narine gauche (une technique connue sous le nom de “chandra bhedana” ou “respiration d’activation de la lune”) – liée à l’ida nadi – le côté sympathique ou “repos et digestion” du système nerveux est activé, abaissant la pression sanguine et la température du corps, calmant les niveaux de stress et réduisant l’anxiété. Cette façon de respirer envoie également du sang dans l’hémisphère droit du cerveau, ce qui est associé à la pensée créative, à la rêverie et aux émotions.

Lorsque vous abordez une situation qui nécessite peut-être plus d’énergie “Shiva”, pratiquez la respiration par la narine droite, et lorsque votre énergie “Shakti” est requise, pratiquez la respiration par la narine gauche. Une façon simple d’équilibrer les deux énergies est de pratiquer régulièrement Nadi Shodhana, ou “respiration alternée des narines”.

Pour pratiquer cela, fermez votre narine droite et inspirez par la gauche, puis fermez la narine gauche et expirez par la droite. Ensuite, inspirez par la narine droite, puis fermez la narine droite et expirez par la gauche. Respirez littéralement par les narines “alternées”, ce qui peut aider à équilibrer le cerveau et à niveler l’énergie du corps.

Yin & Yang Cycles saisonniers et quotidiens

Chaque saison contient une certaine quantité de Shiva’s Yang et de Shakti Yin l’énergie. Dans l’hémisphère nord, le printemps et l’été sont traditionnellement une période de “construction de l’énergie Yang”, qui est liée à notre capacité à nous manifester et à agir dans le monde, à mettre nos idées en action et à apprécier le côté le plus “ardent” de nous-mêmes. En automne et en hiver, l’énergie “Yin” prédomine, ce qui nous encourage à nous tourner vers l’intérieur, à nourrir notre corps et notre esprit, et à laisser l’espace et le temps à l’énergie créative de se régénérer.

Lorsque nous nous poussons tout au long de l’année sur un chemin linéaire – ne reconnaissant pas la nécessité de respecter et d’adhérer aux fluctuations du yin et du yang, et à l’énergie masculine et féminine qui monte et descend, nous commençons à vivre hors de l’alignement avec la nature. C’est alors que l’épuisement, le stress et la maladie peuvent survenir, et c’est un message clair pour réaligner notre corps et notre esprit sur les rythmes du monde qui nous entoure. Pour commencer à s’adapter aux différents rythmes de la nature et à la façon dont l’énergie Shiva et Shakti nous affecte, il est utile de cultiver une relation et un lien avec le soleil (un aspect traditionnellement “Shiva”) et la lune (une planète “Shakti”).

Pour vous mettre au diapason du Soleil, commencez à vous entraîner à regarder le lever et le coucher du soleil aussi souvent que possible. C’est peut-être l’un des plus anciens rituels que l’homme ait jamais eu, et c’est une merveilleuse façon de revenir à notre instinct primitif, tout en aidant l’horloge biologique à retrouver un rythme sain.

Pour vous connecter à la Lune, observez les phases lunaires changeantes et réfléchissez à la façon dont la Lune peut avoir un impact sur vos propres niveaux d’énergie. Beaucoup d’entre nous reconnaissent qu’une pleine lune peut considérablement augmenter les émotions, et c’est un bon moment pour penser à lâcher prise sur les choses auxquelles vous vous êtes accroché au cours du cycle passé. Une nouvelle lune est un moment de repos profond et d’introspection, de planification et d’auto-prise en charge.

Essayez ces techniques au cours des deux prochains mois pour aider à équilibrer votre énergie Shiva et Shakti, en unissant ces puissantes forces opposées pour cultiver un état de plénitude dans l’esprit et le corps.