Toyota commence à tisser la ville tissée

Akihabara News (Tokyo) – Une cérémonie d’inauguration a eu lieu à l’usine automobile Higashi-Fuji, récemment fermée, marquant le début de la construction du prototype Toyota “Woven City”, la ville intelligente du futur.

Ce projet a été annoncé il y a un an au CES de Las Vegas, et il est maintenant sérieusement mis en œuvre.

La cérémonie d’inauguration a eu lieu en présence du président de Toyota, Akio Toyoda, du gouverneur de Shizuoka, Heita Kawakatsu, et du maire de la ville de Susono, Kenji Takamura.

Le projet Woven City vise à tisser des liens entre les technologies de pointe, les véhicules autonomes et les infrastructures.

La défunte usine de Higashi-Fuji a joué dans le passé des rôles que Toyoda a décrit comme constituant “une force motrice pour la motorisation au Japon, soutenant la vie quotidienne des gens, et promouvant une culture de l’automobile”.

La nouvelle communauté accueillera 360 résidents dans sa phase initiale, dont des employés de Toyota et leurs familles, ainsi que des personnes âgées et des scientifiques participant au projet. La santé de ces résidents sera surveillée par des systèmes d’IA, et leur vie sera facilitée par l’utilisation des dernières avancées en matière de robotique.

Woven City comportera trois types de routes : une pour les véhicules autonomes, une pour les véhicules personnels, et une troisième pour les piétons uniquement. Ces rues s’entrelaceront pour former une grille organique qui permettra de tester les véhicules autonomes dans un cadre réel. L’aménagement de la ville est planifié par l’architecte danois Bjarke Ingels, connu pour son travail sur le 2 World Trade Center de New York, qui est actuellement en construction.

La plupart des bâtiments de Woven City seront construits avec une architecture traditionnelle en bois afin de minimiser son empreinte carbone. Le projet sera alimenté par des panneaux solaires et des piles à combustible à hydrogène.