Toshiba prépare un grand mouvement vers l’énergie éolienne

Akihabara News (Tokyo) – La société Toshiba est en pourparlers avec General Electric en vue d’une éventuelle collaboration au sein de l’industrie éolienne, selon plusieurs rapports des médias locaux.

Les discussions entre les deux entreprises seraient centrées sur la production conjointe de nacelles de pointe, l’équipement qui abrite le générateur et les autres composants d’une éolienne, mais il est possible d’offrir des services en plus de l’équipement.

En novembre dernier, Toshiba a annoncé son objectif de plus que tripler la valeur de son activité dans le domaine des énergies renouvelables pour la porter à 650 milliards de yens (6,1 milliards de dollars) d’ici mars 2031, et de s’éloigner des investissements dans les centrales au charbon. Outre l’énergie éolienne, cet objectif devrait inclure l’énergie solaire, l’hydrogène vert, les centrales électriques virtuelles et les services de données.

Alors que l’alliance Toshiba-GE serait naturellement attentive à l’appétit croissant du Japon pour les projets d’énergie éolienne, en particulier dans les préfectures d’Akita et de Chiba, d’autres nations asiatiques pourraient également être incluses dans son champ d’application.

Le PDG de Toshiba, Nobuaki Kurumatani, a télégraphié l’intention de son entreprise d’aller dans cette direction lors d’une interview accordée en décembre à la Mainichi ShinbunNous voulons fabriquer des produits compétitifs, fabriqués au Japon… Nous envisageons également une collaboration partielle avec des entreprises étrangères qui ont une expérience de cette technologie”.

Ni Toshiba ni GE n’ont encore confirmé les discussions annoncées.