Covid : quelles sont les aides à la numérisation du travail en France ?

Depuis peu, plusieurs travailleurs ont déplacé leur lieu de travail à leur domicile. Face à cette menace grandissante qu’est la covid, le gouvernement s’est vu dans l’obligation de mettre en place des mesures de soutien pour la numérisation des entreprises. L’objectif est de permettre aux employés de bureau et aux commerçants de développer leur entreprise en ligne, afin de continuer à faire tourner leur activité. Quelles sont donc ces aides à la numérisation et que faut-il en savoir ?

Le site gouvernemental Clique mon commerce

C’est l’une des aides numériques créées pour favoriser le développement des activités commerciales pendant la période de confinement. Les détails de l’aide sont présentés sur le site internet dédié à la cause. Cette plateforme est destinée aux commerçants, aux artisans, ainsi qu’aux professionnels de la restauration et de l’hôtellerie désireux de se numériser pour développer très rapidement leurs activités en ligne. Les solutions labellisées par le gouvernement que propose Clique mon commerce permettent de :

  • rejoindre une market place en ligne promouvant les commerces de proximité ;
  • élaborer et mettre sur pied une solution de logistique et de livraison ;
  • créer un service de paiement numérique ou à distance ;
  • mettre en place des sites internet pour entreprise ;
  • et de faciliter la communication à distance avec les clients.

En fonction de son profil et de ses capacités, chaque entreprise à la possibilité d’opter pour une ou des solutions adéquates. Le plus souvent, il faut compter le type d’activité, la situation géographique, les besoins et les objectifs spécifiques de l’entreprise.

Les aides de numérisation de France Num

France Num propose aux entreprises plusieurs dispositifs de soutien financier dans le cadre du plan de relance.

Le chèque numérique de 500 euros

Il s’agit d’une aide financière qui sera proposée aux commerces fermés administrativement, ainsi qu’aux professionnels de la restauration et de l’hôtellerie. Ils pourront ainsi financer l’acquisition des solutions numériques de vente à distance.

Cette aide est accordée uniquement sur présentation de factures à l’agence de services et de paiement. Elle se fait dans la limite de 500 euros et est rétroactive. Environ 120 000 entreprises fermées peuvent en bénéficier.

Les diagnostics numériques

Il est prévu que CCI France et CMA France réalisent 10 000 diagnostics numériques gratuits auprès des artisans, commerçants et indépendants. Le diagnostic permet en fait d’évaluer la maturité numérique de l’entreprise. Cette évaluation favorisera la transition numérique de l’entreprise par l’élaboration d’un plan d’action adapté et individualisé. Ces derniers peuvent en faire la demande auprès des chambres consulaires de leur territoire.

La garantie de prêt France Num

Elle intervient dans le cas où une TPE ou une MPE contracterait auprès des institutions bancaires un prêt en vue de financer son passage au numérique. Elle est gérée par Bpifrance et couvre à 80 % le prêt, à condition qu’il s’agisse d’une entreprise de moins de 50 salariés.

Le prêt est fixé au montant maximal de 50 000 euros. Les chefs d’entreprises qui peuvent y avoir accès doivent prouver que l’entreprise a au moins 3 ans d’existence légale. Ils doivent également présenter un projet de transformation numérique solide.

Les aides financières régionales pour la numérisation

Dans chaque région, des actions de soutien et d’aide ont également été mises en place pour promouvoir les activités des TPE, MPE, commerçants et artisans. Il s’agit notamment des aides financières pour la transformation numérique.

Ces aides visent à former les commerçants au télétravail, tout en les aidant à créer et à promouvoir leur propre site internet. Ces entreprises sont ainsi accompagnées pour la bonne marche des services de ventes à distances ainsi que des commandes à emporter.

Une aide de 20 000 euros par commune

Un soutien financier de 20 000 € est prévu pour toutes les communes qui élaborent des solutions de e-commerce pour faciliter le déroulement et l’évolution du e-commerce. Cette action propose un diagnostic et le développement d’un site local de e-commerce. La plateforme devra également prendre en compte les solutions de vente en ligne comme : la réservation à distance et les retraits de commandes.

Le soutien inclut aussi :

  • des prestations d’ingénierie ;
  • des diagnostics en stratégie numérique territoriale ;
  • le cofinancement des managers de ville.

L’État cofinance ces managers de centre-ville pour qu’ils sensibilisent et accompagnent les commerçants pour la numérisation de leur activité. L’accompagnement ainsi pensé sera réalisé par la Banque des territoires, mais les entreprises doivent contacter l’agence nationale de la cohésion des territoires.

Les Formations et accompagnements à la transition numérique

En dehors des mesures économiques et des aides mises en place, l’État propose aux entrepreneurs un accompagnement sur-mesure et personnalisé pour lancer leur activité sur le Net. Pour en bénéficier, il faut se rapprocher de la Chambre de Commerce et d’Industrie ou de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat.

En plus de cela, vous pouvez profiter d’une formation en e-commerce ou d’une assistance en contactant les autorités de votre commune ou les managers de centre-ville. C’est sans compter que près de 60 000 entreprises sont contactées par la CCI et la CMA pour les accompagner dans le processus de numérisation de leur activité. L’idée est de leur fournir un bilan en ligne au sujet de leurs usages numériques. Elles en tirent donc, des solutions et des financements pour effectuer sans anicroche leurs transformations.

L’initiative France Num assure également une veille en continu et présente des informations au sujet de la numérisation à destination des entreprises.

La plateforme téléphonique d’assistance numérique Clic&Connect de la Banque des territoires a été créée pour venir en aide aux petites structures économiques. Des médiateurs numériques interagissent avec les entrepreneurs, les artisans et les commerçants, dans le but d’analyser leur demande de numérisation. Ils leur fournissent ensuite une aide et des conseils adaptés à leurs besoins.

Un guide pratique est également publié par des organisations professionnelles et des réseaux d’accompagnement. Il provient du ministère de l’Économie, des Finances et de la Relance et présente des conseils et les bonnes pratiques numériques.

En somme, il faut retenir que pendant cette période trouble, tous les moyens sont mis en œuvre pour que l’économie ne sombre pas outre mesure. L’État œuvre donc avec les financements, l’accompagnement et la mise à disposition d’outils pour la numérisation massive des entreprises.