Accueil » News » HÔTEL DE VILLE DE BUJUMBURA> Vente de fournitures scolaires

HÔTEL DE VILLE DE BUJUMBURA> Vente de fournitures scolaires

  • par

La rentrée scolaire, prévue pour septembre 2020, approche. Certains élèves de la mairie de Bujumbura sont occupés à chercher eux-mêmes des fournitures scolaires. Les parents en sont satisfaits.

Certains étudiants en vacances à la mairie de Bujumbura ont pris les devants en vendant du matériel scolaire en tant que profession. Selon Mme Arlette Keza, étudiante et vendeuse de certaines fournitures scolaires pour l’ancien marché de Bujumbura, elle dit que c’est la deuxième fois qu’elle fait ce genre d’affaires. Elle témoigne de sa satisfaction face à ce métier. À la rentrée, elle lui donne tout ce dont elle a besoin. «En vendant ce matériel, je peux répondre à certains de mes besoins de base. Je continue à vendre ces articles au lieu de marcher dans les rues de Bujumbura pendant des jours et des jours », explique-t-elle. Le nom Ndirahisha est un lycéen du lycée municipal de Cibitoke. Actuellement, il vend également des fournitures scolaires dans le Palais des Arts Il annonce que cette activité évite à certains jeunes de sombrer dans de mauvaises habitudes, comme la consommation de drogue dans les ligues, pour lui il est essentiel de travailler car «le travail ennoblit l’homme».

Les parents sont satisfaits

Nous sommes tombés sur le prénom Marina, la mère de Miss Keza. Avec un grand sourire aux lèvres, elle apprécie l’initiative de sa fille de prendre soin d’elle-même et d’apprendre à devenir indépendante à 16 ans. «Les années précédentes, ma fille Keza marchait seule avec ses amis pendant les vacances. Au cours de l’année écoulée, elle a demandé à sa sœur aînée, qui vit à l’étranger, de lui trouver une petite somme d’argent. La grande sœur a été étonnée et surprise par cette décision, mais elle était également contente de cette bonne décision », explique-t-elle. L’ancienne Marina ajoute que tous les étudiants devraient trouver un emploi principalement rémunéré pour aider les parents. l’achat de matériel scolaire, mais aussi pour tout ce dont ils ont besoin dans la vie quotidienne.

Eliane Renilde Nduwimana (stagiaire)