Accueil » News » Disway a réalisé une augmentation de son chiffre d’affaires de 3,3% au premier semestre

Disway a réalisé une augmentation de son chiffre d’affaires de 3,3% au premier semestre

  • par

Disway a connu un deuxième trimestre difficile en raison de la crise sanitaire liée à Covid-19. L’opérateur du grossiste de matériel informatique et télécoms a en effet vu son chiffre d’affaires consolidé baisser de 4,1% à 355 millions DH, indique la société dans une communication financière. Cela ne l’a pas empêché de clôturer le premier semestre avec un chiffre d’affaires consolidé supérieur de 3,3% à celui de fin juin 2019, avec 826 millions. L’entreprise s’est encore mieux comportée sur le marché local, sachant qu’elle est également présente dans d’autres pays africains. Disway Maroc a en effet amélioré son chiffre d’affaires consolidé de 6% à 674 millions fin juin 2020. Dans le détail, la communication financière montre que la baisse du chiffre d’affaires de Disway au deuxième trimestre est moins prononcée sur le segment Volume. (PC de bureau et portables, produits d’impression et d’imagerie, etc.) Puis dans le segment Value (stockage, serveurs, réseau, sécurité, etc.). En effet, dans le premier segment, la société a réalisé un chiffre d’affaires de 285 millions d’euros, soit une baisse de 1,4%. Disway a enregistré en mars une «forte demande» dans ce segment, «couplée à la volonté des entreprises et des particuliers de s’équiper en matériel informatique pour le télétravail». Cependant, à partir d’avril, cette demande a diminué, a-t-elle ajouté, soulignant que la fermeture de la plupart des chaînes de vente au détail a entraîné un ralentissement des ventes. Dans le segment Value, le chiffre d’affaires recule de 17,9% à 61 millions, en raison d’un manque d’appels d’offres et de l’interdiction de fourniture sur de nombreux sites de ce segment. Cependant, Disway se dit confiante et optimiste « puisque la crise actuelle a montré que les entreprises et les particuliers ont un besoin urgent d’acquérir du matériel informatique ». En conséquence, son «plan d’investissement pour une nouvelle plateforme logistique sur un nouvel axe stratégique est toujours à l’étude», note-t-elle.