Coronavirus: les agents de santé s’inquiètent de la pénurie de gants

Les autorités mettent en garde contre une reprise progressive de l’épidémie depuis plusieurs jours. Par exemple, le port d’un masque à l’extérieur devient obligatoire dans de plus en plus de municipalités. Cette fois, les stocks semblent suffisants, en revanche, la pénurie pourrait bien affecter les gants chirurgicaux. Les soignants libéraux ne cachent pas leurs inquiétudes.

Des infirmières, des médecins, de plus en plus difficulté à obtenir des gantsque ce soit du latex, des nitriles ou du vinyle. «Cela nous inquiète carvous ne pouvez pas faire de soins hygiéniques sans gants“regrette Antoinette Tranchida, présidente de l’Organisation nationale des syndicats libéraux d’infirmières.” Je suis allée chez mon fournisseur, j’avais droit à cinq cartons de nitriles pendant un mois », s’inquiète-t-elle.

Le marché des gants n’est cependant pas encore rare les prix montent en flèche en raison de l’explosion de la demande mondiale. «Les acheteurs veulent absolument des gants, ils font donc grimper les prix», explique Antoine Chonion, directeur de Robé Médical, l’un des principaux sites de vente en ligne de matériel médical aux professionnels.

Prix ​​4 à 5 fois plus élevé que le prix d’achat

“Nous arrivons sur vinyle des prix 4 à 5 fois supérieurs au prix d’achat. Nous sommes deux fois et demie plus élevés sur le nitrile », confie-t-il avec inquiétude. Des prix qui ne devraient pas baisser immédiatement. Cet importateur prévoit en effet le marché des gants revient à la normale dans deux à trois mois.