Accueil » News » Quel joystick pour simulateurs de vol sur PC / console?

Quel joystick pour simulateurs de vol sur PC / console?

  • par

Quel joystick pour simulateurs de vol sur PC / console? – Gamekult


1 €

Découvrez Gamekult: profitez d’une période d’essai d’un mois pour seulement 1 €

En vue de la sortie de Flight Simulator ou de Star Wars: Squadrons (sans parler de Star Citizen), plus d’un amateur et autant de débutants se demandent quel serait le joystick ou le contrôleur de vol idéal pour se lancer. dans la simulation de Microsoft. Evidemment il n’y a pas de réponse et pour vous aider à y voir plus clair nous avons choisi ces modèles pour des simulateurs de vol … ou des simulations spatiales, du moment que nous le faisons. Pour des références plus anciennes, vous pouvez également vous référer à notre ancien guide de 2015.

notre selection

  • ✈️ Comment choisissez-vous votre joystick?

    Il est en fait très difficile de recommander une manette plutôt qu’une autre car c’est une chose très personnelle et tout d’abord vous devez comprendre que pour une immersion réussie, il est important d’avoir une idée précisant à quels jeux vous voulez aller. Les jeux vidéo peuvent être divisés en deux catégories: les simulateurs de vol et les simulateurs spatiaux. On pourrait aussi distinguer la simulation civile de la simulation militaire, ou aller encore plus loin en distinguant le type d’avion. Utiliser un joug pour piloter un Airbus A320 Neo a moins de sens, et inversement, vous perdez l’immersion avec un HOTAS Warthog en volant à bord d’un Cessna 152. Mais comme vous ne pouvez pas vous permettre un seul contrôleur par avion, vous devez bien choisir.

  • 🔍 Adhérence et confort, deux critères essentiels

    Pour les combats aériens supposés relativement courts d’un escadron Star Wars, le confort n’est peut-être pas aussi important qu’un Paris – Los Angeles dans Flight Simulator. Pourtant, le type de revêtement et la flexibilité de fonctionnement sont deux éléments essentiels lors du choix de votre contrôleur. Cependant, gardez à l’esprit que le positionnement de votre joystick joue également un rôle fondamental: par exemple, ne le posez pas sur un bureau trop haut, ce n’est pas une position naturelle.
    La question du fonctionnement, de l’ergonomie du stick est un élément que le joueur prend en compte très naturellement. Nous avons l’habitude de vérifier la courbe de notre souris ou si les boutons de la manette de jeu sont bien sous contrôle. C’est exactement la même chose avec un bâton de simulation. La seule différence est qu’avec un premier achat vous ne savez pas forcément quel type de grip vous recherchez. Ci-dessous les conseils les plus évidents, soulignons l’importance d’avoir un accès facile au chapeau chinois avec votre pouce et la position de votre autre main sur la base du bâton.
    Nous profitons de cette occasion pour souligner que la grande majorité des outils de simulation sont conçus pour un public droitier. Cependant, il y a une exception notable que nous n’avons pas laissée de côté dans notre sélection: Thrustmaster T16000M et TCA Sidestick qui peuvent être « inversés ».

  • 💨 Accélérateur intégré ou accélérateur spécial?

    Qu’est-ce qu’un accélérateur? Il s’agit d’une commande spécifique destinée à augmenter ou diminuer la propulsion d’un aéronef. Que vous voyagiez avec un vaisseau spatial, un F-16 ou un Boeing 747-8, vous avez toujours besoin d’un tel accessoire. Cependant, la forme et les options peuvent varier considérablement. En résumé, il existe deux options: la commande intégrée dans le joystick lui-même ou la télécommande, sur un module séparé, parfois à acheter séparément, parfois fourni en bundle, comme sur le HOTAS. Dans le premier cas – la commande intégrée – nous économisons naturellement de l’espace sur le bureau. Cependant, la précision sera généralement perdue et avec la main gauche il n’est pas toujours facile d’utiliser les commandes de propulsion et plusieurs boutons en même temps. Dans le cas d’un module spécial, on gagne d’abord en richesse fonctionnelle: de nombreux boutons sont ajoutés par les fabricants et dans certains cas la commande des gaz est double voire quadruple. L’importance est bien sûr de conduire un twin ou un quatre moteurs. Enfin, et cela ne devrait probablement pas être négligé sur le long terme: un accélérateur dédié est à la fois plus immersif et confortable. Pour les plus immersifs, vous n’avez pas à vous prendre en photo. Par souci de commodité, nous revenons à ce que nous avons évoqué précédemment, l’organisation de votre «cockpit»: avec un contrôle spécial vous avez plus de flexibilité dans le placement des modules.

  • ☝️ Le besoin d’un palonnier

    Comme pour les commandes d’accélérateur à distance, la barre de direction est un accessoire qui complète le joystick. Pour décrire son utilité, il est important de se rappeler les trois axes de mouvement d’un avion: les anglophones parlent de lacet, de tangage et de roulis pour le lacet, le tangage et le roulis. Si ces deux derniers sont directement pris en compte par les deux axes principaux du joystick, le troisième est un peu plus délicat … il est souvent indispensable, qu’il s’agisse de simulation civile, militaire ou spatiale. Pour le simuler, les constructeurs ont parfois implémenté une rotation sur l’axe vertical du joystick. Dans la plupart des cas, cela fait très bien le travail, mais certains joueurs n’aiment pas avoir à «tourner» leur poignet comme ça alors que d’autres pensent que l’immersion la prend pour acquise. Pour eux, il y a un soi-disant barre de direction, ou des pédales « un peu comme » pour un simulateur de voiture. Problème, l’accessoire en question n’est généralement pas bon marché et est donc en plus de ce que nous avons dépensé sur le joystick et éventuellement sur l’accélérateur.

  • 👀 Petits commentaires en vrac

    Pour conclure ce qu’il faut considérer avant d’acheter, voici quelques conseils supplémentaires. Par exemple, dans la rubrique «confort», nous aurions pu évoquer la question de la réparation du joystick. Il y a plusieurs écoles ici et on ne peut pas dire laquelle est la plus efficace. Cela va de l’utilisation de simples ventouses à la mise en place d’une mâchoire puissante, à la simple intégration d’un contrepoids robuste dans la base du joystick qui ne pèse que 7 ou 8 livres pour rester en place. Le nombre et la disposition des commandes est un autre élément à surveiller de près, surtout si vous voulez rater le clavier autant que possible. L’achat d’un accélérateur dédié peut être un excellent moyen d’utiliser les commandes disponibles, mais vous devez également savoir que tous les joysticks ne sont pas créés égaux à ce niveau. Présence de plusieurs boutons, interrupteurs à deux ou trois positions, chapeaux chinois: analysez les choses attentivement avant de prendre une décision. Ceux qui sont familiers avec la simulation de voiture vous le diront, si le choix du volant est important, le siège joue également un rôle fondamental. Il en va de même pour un simulateur de vol. Sans vous diriger vers des fauteuils à un coût exorbitant, nous ne saurions trop vous conseiller pour vous assurer de vous mettre dans une position confortable avant de vous lancer dans la simulation aérienne civile: une séance de vol peut durer plusieurs heures, on est loin des quelques dizaines de minutes de un combat aérien. Enfin, si vous souhaitez perfectionner l’immersion, il vaut la peine de consulter tous les accessoires disponibles sur le marché. Ceci est particulièrement vrai ici pour les simulateurs de vol: par exemple, différentes sociétés ont créé des panneaux pour simuler les différents instruments de vol d’un avion. Pas de conseils spécifiques à ce sujet, faites-vous plaisir, mais votre budget pourrait en prendre un coup.

Guides d’achats populaires:

Cette fonctionnalité est réservée aux abonnés Premium.

Le meilleur de Gamekult, spécialement pour vous!

  • Accès illimité à Gamekult
  • Contenu exclusif chaque semaine
  • Pas de publicités

Je ne suis pas intéressé, veuillez revenir sur le site

Cette fonctionnalité est réservée aux abonnés Premium.

Vous ne voulez pas de publicité?
Ok mais …

Nous n’allons pas nous mentir, vous ne lisez Gamekult que gratuitement car la publicité paie nos salaires à votre place. Et ce n’est pas grave, nous aimons l’argent.

Mais si vous souhaitez nous financer différemment et vous débarrasser de toutes les publicités, soutenez les éditeurs avec l’abonnement Premium (à partir de 2,5 euros par mois).

Si vous souhaitez que l’annonce paie pour vous,
alors laissez la publicité payer pour vous.

Fais moi payer, putain

Je préfère diffuser des annonces, revenir sur le site

Cette fonctionnalité est réservée aux abonnés Premium.

Financez le Gamekult que vous voulez

L’éditeur sélectionne indépendamment les promos les plus intéressantes repérées sur le net, quelle que soit la marque ou le commerçant. Cela vous permet d’acheter vos jeux moins chers et nous pouvons parfois économiser quelques dollars si vous trouvez la promotion utile.

Nos abonnés Premium qui ne souhaitent pas être avertis peuvent choisir de masquer ces promotions à tout moment.

Si vous souhaitez financer Gamekult d’une manière différente, inscrivez-vous!

  • Accès illimité à Gamekult
  • Contenu exclusif chaque semaine
  • Pas de publicités

Je ne suis pas intéressé, veuillez revenir sur le site

Information!

Erreur!

Bonne chance!

Vous êtes en mode hors ligne.