Près des deux tiers des employés se sentent plus productifs à la maison qu’au bureau

Stratégie

Aur & # 2013265929; mentez Chandeze, ->

Pr
Les recherches de Lenovo montrent que les employés ont besoin d’outils efficaces pour soutenir leur travail.

Une enquête mondiale menée par Lenovo pour évaluer l’impact de la pandémie de Covid-19 confirme qu’elle a eu un impact majeur sur l’expérience professionnelle des employés. En général, le travail a été apprécié, mais il a souvent nécessité des mises à niveau technologiques.

Faire de la publicitéSelon l’étude de Lenovo Technologie et changements dans le monde du travail, la crise sanitaire a entraîné des changements sur le lieu de travail pour 72% des salariés dans le monde et 63% des Français. Dans la plupart des cas, les employés concernés travaillaient à domicile, le bureau devenant effectivement leur emplacement. Ce travail est vécu très différemment. Par exemple, 63% des répondants se sentaient plus productifs en travaillant à domicile. Près de la moitié ont une vision positive du travail, 27% se sentent heureux et 21% sont enthousiastes à propos du travail. 22% sont neutres et 17% sont contre. Afin de concilier ces différentes expériences, les organisations devront donc privilégier la flexibilité.

La recherche montre également la nécessité de poursuivre voire d’accélérer la transformation digitale, notamment pour améliorer l’expérience collaborateur. En fait, 82% des employés regrettent que leur employeur ait du mal à suivre le rythme de la technologie, seulement 19% pensent que leur organisation est un chef de file dans l’adoption de technologies innovantes. 31% citent en particulier des outils de téléconférence insatisfaisants. Outre les problèmes technologiques, 71% se plaignent également de problèmes de santé causés ou exacerbés par le travail, comme des maux de tête ou des problèmes de sommeil. Ils regrettent également la baisse des liens avec leurs collègues, évoquant également la difficulté de séparer le travail de la vie privée ou la présence de sources de distraction. Enfin, un répondant sur trois est préoccupé par une exposition accrue aux menaces informatiques dans cette situation.

Employés qui fournissent leur propre support informatique

Le travail à domicile a augmenté la dépendance au travail pour 85% des répondants dans le monde, un pourcentage légèrement inférieur en France, avec seulement 77% des répondants. Dans cette situation, 79% des répondants (67% en France) ont résolu eux-mêmes nombre de leurs défis informatiques en devenant leur propre technicien informatique. 70% ont également acheté certains équipements et solutions eux-mêmes pour leur permettre d’être plus performants dans cet environnement de travail général: 61% de ces achats ont été payés par l’employeur, mais dans 39% des cas, les salariés ont payé tout ou partie de leur propre poche. La moyenne de ces achats dans tous les pays est de 273 dollars (environ 232 euros), ce qui équivaut à 284 euros en France.

De plus, plus de la moitié des répondants (52%) estiment qu’ils travailleront davantage après cette expérience, même si les mesures de santé sont levées. Pour que ce développement se déroule sans heurts, 65% des répondants souhaitent développer leurs compétences techniques. Interrogés sur l’impact des technologies émergentes sur leur travail, les répondants ont classé la 5G en tête (citée par 85% d’entre eux), suivie de l’intelligence artificielle et de l’Internet des objets, tous deux 79%. La fiabilité des connexions et l’automatisation apparaissent donc comme des leviers importants pour rendre possible le télétravail.

Partagez cet article