Accueil » News » Claranova: Claranova maintient sa trajectoire de croissance malgré la pandémie et les avancées boursières

Claranova: Claranova maintient sa trajectoire de croissance malgré la pandémie et les avancées boursières

  • par

(BFM Bourse) – Le groupe informatique (mobile, IoT, internet) a agréablement surpris le marché au cours des trois derniers mois de l’exercice décalé et maintient une croissance organique impressionnante des ventes (20%) dans un contexte économique dégradé mais porteur pour Claranova.

Claranova signe pour son 14e trimestre consécutif de croissance et impressionne le marché avec «un quatrième trimestre nettement meilleur que nos attentes», souligne Nicolas Thorez, analyste à la suite du dossier du courtier Oddo BHF. Sorti mardi après la clôture, la ligne d’activité du groupe technologique a révélé une solide croissance annuelle du chiffre d’affaires, qui a atteint 409 millions d’euros, en hausse de 20% à taux de change et périmètre constants (+ 52% organique).

«Porté par les activités digitales, Claranova a sorti hier soir un quatrième trimestre bien supérieur à nos attentes et à celle du consensus», note Nicolas Thorez, expliquant: «Le niveau d’activité du trimestre était de 101 millions d’euros, soit une augmentation de 52 % sur un an en données publiées et 34% en organique, quand on comptait sur un chiffre d’affaires de 81 millions d’euros sur la période (et le pari consensuel à 83 millions) ».

«Cet exercice 2019-2020 confirme, dans un environnement difficile, notre stratégie de croissance et la solidité du groupe», se félicite Pierre Cesarini, PDG du groupe Claranova. «Cette année a bien sûr été marquée par une situation sanitaire totalement inédite, mais grâce à la dimension numérique de nos opérations, nos business models« freemium »et« B2C », nous avons pu aborder cette période sereinement et le cercle le plus intime des entreprises capables de survivre à cette pandémie. maintenir une trajectoire de forte croissance », ajoute le leader.

Entrez dans le commerce électronique

Dans le détail, la croissance du chiffre d’affaires du groupe a été notamment alimentée par sa division PlanetArt, qui regroupe des activités de e-commerce personnalisé (à travers l’offre de l’application mobile FreePrints, solution d’impression photo). Ce pôle a réalisé un chiffre d’affaires de 314 millions d’euros, soit une augmentation de 78% (!) En données publiées sur un an, grâce à « une forte accélération en cours de confinement » (qui a permis d’améliorer les attentes en termes de croissance organique dans le Offre FreePrints), note Nicolas Thorez. Sur une base organique, les revenus de PlanetArt ont également mieux performé que prévu avec «une contribution plus forte de Personal Creations», société acquise en août 2019 pour étendre son offre sur le marché (en forte croissance) des cadeaux personnalisés. Ce dernier a contribué à hauteur de 88 millions d’euros au chiffre d’affaires annuel de PlanetArt.

Quant aux autres pools d’activités, «le pool de logiciels (baptisé Avanquest, ancien nom de Claranova, ndlr) sort en ligne avec les attentes du consensus», a ajouté Nicolas Thorez. «Avanquest, qui regroupe les activités d’édition du groupe, a réalisé un chiffre d’affaires de 90 millions d’euros pour l’exercice 2019-2020, soit une augmentation annuelle de 8%», indique le communiqué. «La baisse des activités non stratégiques de cette division (le reste des ventes de logiciels physiques et de ventes de logiciels de sécurité sur des réseaux de partenaires tiers, ndlr), qui avait déjà commencé en amont de la période Covid-19 , « Accélérer la réorientation de la division vers la vente directe de logiciels propriétaires par abonnement », déclare Claranova.

D’autant que «cette évolution s’est confirmée au dernier trimestre par les très bonnes performances commerciales des logiciels photo propriétaires (InPixio) et PDF (SodaPDF) qui ont bénéficié du renforcement du commerce en ligne pendant la période d’incarcération et de l’utilisation de la productivité, de la signature électronique et retouche photo. Ce logiciel, vendu à 75% sous forme d’abonnement, a réalisé une croissance à deux chiffres de 83% et 42% au dernier trimestre de l’exercice 2019-2020 », souligne le groupe.

Enfin, Nicolas Thorez note que «le pool myDevices (IoT) fait un peu mieux que ce que le marché attendait» avec un chiffre d’affaires annuel de 5 millions d’euros, en hausse de 51% par rapport à l’exercice 2018-2019.

La marge opérationnelle devrait baisser

Si certains investisseurs regrettent le manque de « guidance » en vue de la publication des résultats annuels le 30 septembre, le spécialiste du dossier souligne que « le groupe n’a pas été utilisé dans le passé pour » orienter « les marges ». Ils sont plus susceptibles de fournir des «conseils» à moyen terme et peu de conseils à court terme », dit-il. Pour sa part, il estime que« les marges seront impactées par l’intégration de Personal Creations (pertes opérationnelles attendues cette année), une accélération de des investissements dans les activités mobiles, la transformation du modèle sur les logiciels et un rythme d’investissement toujours soutenu sur l’IoT ». Cela ne l’empêche pas de rester sur le record avec un objectif de 8 euros, reflétant un potentiel d’augmentation de 36% par rapport à la clôture de mardi.

Le titre au sommet depuis 6 mois

La publication de ce point d’activité a également été chaleureusement accueillie par le marché, le titre Claranova bondissant de 8,2% à 6,37 euros peu avant 11 heures mercredi, le plus haut depuis fin février. L’une des valeurs très suivie par les investisseurs parisiens – d’autant plus qu’elle en a pris près de 500% ces 5 dernières années – efface ainsi une grande partie des pertes accumulées depuis le 1er janvier (-21,5%), avec un reprise de 133% depuis son plus bas annuel du 16 mars à 2,73 euros.

Quentin Soubranne – © 2020 Salon BFM

Suivez-vous cette promotion?

Recevez toutes les informations sur CLARANOVA à temps
vraiment: