Trois fonctionnaires du tribunal succombent au nouveau virus corona





© Fourni par Yabiladi


L’Union nationale de la justice, affiliée à la Confédération démocratique du travail (CDT), a annoncé que trois responsables des tribunaux marocains sont décédés dans les trois jours après avoir été infectés par le nouveau coronavirus à Ouazzane, Ouarzazate et Fès.

Dans la capitale spirituelle, le personnel du tribunal de première instance a déjà averti de la présence de cas en son sein, nécessitant des tests PCR. En ce sens, un sit-in a été organisé en juillet.

Dans un communiqué publié dimanche, le syndicat est indigné que le message de condoléances du ministère de la Justice sert principalement à «dissimuler» l’incapacité du ministère à «fournir les mesures et l’équipement nécessaires pour prendre des précautions contre sa propagation. nouveau coronavirus “. Pour l’usine, c’est aussi «un rejet des responsabilités qui font obstacle aux termes de la circulaire du ministre de l’Économie, des Finances et de la Réforme administrative n ° 4/2020 et du Guide pratique qui l’accompagne, comme si ces décès n’étaient que des destins».

Par conséquent, le syndicat estime que le ministère de la Justice “a l’entière responsabilité de la détérioration de la santé des travailleurs du département”, en particulier devant les tribunaux, où les fonctionnaires sont décimés par la pandémie de Covid-19.