Accueil » News » « Avant même que nous soyons dans le monde, nous sommes catégorisés comme une » fille « ou un » garçon «  »

« Avant même que nous soyons dans le monde, nous sommes catégorisés comme une » fille « ou un » garçon «  »

  • par

En France, neuf mères sur dix demandent à connaître le sexe de leur enfant avant la naissance, selon l’enquête «Enquête longitudinale française depuis l’enfance (1)» (Elfe). Comment expliquez-vous que cette information, sur le fait d’avoir une fille ou un garçon, est considérée comme essentielle pour bien se préparer à avoir un enfant? Car même avant la naissance, les parents placent leur fœtus dans des rôles sociaux hautement sexués, y compris dans des cercles éduqués et privilégiés qui les refusent.

Les sociologues Olivia Samuel et Anne Paillet ont observé cette construction précoce qui a lieu pendant la grossesse: que ce soit dans l’achat de la layette ou la décoration de la chambre ou dans la façon dont les parents se préparent (une transformation de soi, disent-ils), les choix, parfois inconsciemment, commencent à préparer leur progéniture à s’adapter à ce que l’on attend de leur sexe.

C’est l’une des toutes premières questions posées à une femme enceinte: «Est-ce une fille ou une ag

Libération réserve cet article à ses abonnés
Abonnez-vous pour continuer la lecture

image des appareils

1 €
par mois

Peut être annulé à tout moment

Avez-vous déjà un compte abonné?

Je connecte

  • Tous nos articles en
    illimité
  • Le journal dedans version
    numérique
    le jour de la publication
  • Nos newsletters
    exclusif
  • CheckNews, notre service vérification des faits

Sonya Faure dessinant Simon Bailly