Accueil » News » Télétravail dans la chaleur

Télétravail dans la chaleur

  • par

Comme pour tout pic de chaleur, la vie quotidienne des travailleurs devient plus difficile. Les transports en commun sont une torture, le port d’un masque n’aide pas et la climatisation excessive dans certains bureaux n’est parfois pas beaucoup plus agréable. L’été dernier, pendant la canicule, plusieurs membres du gouvernement ont appelé les entreprises à promouvoir le télétravail. Un an plus tard, la situation a changé, le télétravail est bien établi, mais est-ce vraiment la solution à la chaleur?

« Nous sommes dans un espace ouvert et en raison du protocole sanitaire, nous ne pouvons pas utiliser la climatisation ou un ventilateur, donc la température est relativement élevée en fin de journée », explique Benjamin Slagmulder, qui travaille dans l’informatique à Chartres. Lui et ses collègues ont le choix de venir ou non au bureau pendant les vagues de chaleur. Une initiative facilitée par l’organisation initiée et accueillie pendant le travail par Benjamin Slagmulder, qui fournit: « Quand il fait chaud, c’est vraiment plus agréable d’être à la maison. »

Damien Viot, chef d’une entreprise de génie mécanique, est nettement moins enthousiaste pour le télétravail par temps chaud. «Quand il fait vraiment chaud, je travaille dans le noir, je mange froid et je peux ajuster mes vêtements plus facilement. Cela me permet de continuer, mais cela ne remplace pas la climatisation du bureau », souligne-t-il.

J’ai froid au bureau

Elisa Samourcachian

Cependant, la climatisation n’est pas toujours optimale pour tout le monde. « J’ai froid au bureau », dit Elisa Samourcachian. Le journaliste raconte avoir eu mal à la tête les premiers jours entre quarante degrés du GEN et vingt degrés de rédaction. Elle a télétravaillé la moitié du temps, réalisant l’achat dont beaucoup rêvent par temps chaud: «Hier, je suis tombé en panne et j’ai couru acheter un ventilateur, elle dit. Je n’en pouvais plus, ma chambre, où je travaille, s’est transformée en four l’après-midi.  » Maintenant qu’elle est bien reposée, elle hésite sur son lieu de travail pour les prochains jours.

Un choix que Stéphane Cohen aimerait avoir. En télétravail depuis mars, il rêve de retourner au bureau et la météo ne l’aide pas. Je passe au vert dès que je peux indique cet employé d’Axa. Avant la naissance, je faisais déjà du télétravail deux jours par semaine, c’était pratique mais maintenant la solitude et la chaleur sont accablantes. « 

Pour Philippe Planterose, Président de l’Association Française du Télétravail et du Télétravail: « Il vaut mieux être un peu chaud que de ne pas s’asseoir bien. » Un avis renforcé par le Dr Faiza Bossy. « Beaucoup s’assoient sur une chaise toute la journée sans prendre de pauses, au risque d’oublier l’eau et de se déplacer », souligne-t-elle, ajoutant que la climatisation peut aussi vous faire oublier de boire. « Le plus important est de continuer à bouger et de rester hydraté, c’est essentiel pour une bonne santé. »