Accueil » News » Mercedes a « quelques problèmes mineurs » avec le développement du moteur

Mercedes a « quelques problèmes mineurs » avec le développement du moteur

  • par

Directeur de Mercedes AMG High Performance Powertrain, la division moteur de l’équipe de Formule 1, Andy Cowell a enregistré une émission vidéo de l’équipe fournissant une mise à jour sur le travail hivernal de l’équipe allemande, qui a développé une évolution de la V6 turbo hybride utilisé en Grand Prix. Cette unité propulsive, qui est dans la fourgonnette monoplace Lewis Hamilton et Valtteri Bottas équipera également le Racing Point et la Williams cette année.

« Il se passe beaucoup de choses [l’usine de] Brixworth, il y a de nombreuses améliorations au moteur, au côté ERS et au moteur thermique. « , Explique Cowell. « Nous sommes aux prises avec quelques problèmes mineurs alors que nous essayons de tout faire fonctionner. Il y a donc beaucoup de travail pour créer la bonne spécification, exécuter de longs tests dessus, puis fournir cette spécification aux équipes afin qu’elles puissent peut le faire.  » démarrer leurs voitures. « 

Lisez aussi:

« Je pense que vous en avez vu un qui a déjà commencé », poursuit-il en faisant référence à la Mercedes W11. « Ensuite, vous devez préparer le matériel pour les essais de forage. La présentation de la voiture est le 14 février, avec une rose rouge, puis nous irons à Barcelone avec trois voitures qui, nous l’espérons, seront sur la piste. Seulement six jours d’essais sur piste. avant de partir pour Melbourne. « 

Ce n’est pas la première fois que Mercedes rencontre des problèmes en hiver, et l’équipe n’est pas préoccupée par la préparation de cette saison 2020. D’un autre côté, Cowell reconnaît que le moment de la préparation des essais hivernaux et au-delà Le premier Grand Prix de l’année, qui se tiendra à Melbourne à la mi-mars, a laissé peu de repos au département moteur de l’équipe allemande.

«En ce qui concerne le stock de moteurs, de nombreuses pièces ont déjà été fabriquées, les assemblages se poursuivent, et [nous relevons] le défi de les envoyer à l’autre bout du monde. C’est une période chargée, il faut trouver le moindre gain de performance, améliorer la fiabilité et préparer beaucoup de matériel pour tout envoyer à l’autre bout de la terre. «