Accueil » News » Comment quitter Odoo Enterprise?

Comment quitter Odoo Enterprise?

  • par

Aperçu

Le contexte

Un petit commerçant gérant une entreprise de vente au détail non périssable se demande s’il pourrait changer ses solutions ERP et e-commerce. Il a repris l’entreprise il y a quelques années et n’a pas remis en question le choix de son prédécesseur pour Odoo Enterprise jusqu’à présent.

Les modules qu’il utilise sont: Facturation, Ventes, Site Web, e-commerce, Point de vente, Comptabilité, Stock et Achats. Ils paient pour trois utilisateurs: son employé, le comptable et lui-même. Il paie près de 1900 € par an pour Odoo.

Ses motivations à changer

Bien que très heureux avec Odoo, il se demande s’il pourrait avoir quelque chose d’aussi satisfaisant mais moins cher. En effet, la crise du Covid-19 ne contribue pas à la rentabilité de son entreprise, qui malheureusement est déjà assez faible, comme beaucoup de petites entreprises.

Puisqu’il n’y a pas d’achat de licence unique mais un contrat de contrat, le commerçant peut être paranoïaque que les prix augmenteront un jour et qu’il n’a aucune issue de secours pour lui.

D’un autre côté, le commerçant connaît un peu l’informatique et aime l’idée de sortir de sa zone de confort en faisant des choses qui lui sont inhabituelles. Il verrait qu’il gérerait son propre serveur sur le long terme, même s’il préfère une transition en douceur au début. A court terme, il ne veut pas avoir à tout arranger a priori et se responsabiliser.

Enfin, il a un penchant pour le monde libre, un monde qu’Odoo a longtemps quitté dans sa version Enterprise.

Les alternatives

Le site d’Odoo n’aide pas à identifier des alternatives. En effet, il est quelque peu surprenant que dans le graphique dans lequel Odoo se compare à ses concurrents, très peu de concurrents open source sont présents et pas les plus pertinents dans leur cas d’utilisation.

Image présentée par Odoo sur son site internet

Certaines recherches sur Internet l’ont amené à compiler la liste d’alternatives suivante:
– Édition communautaire Odoo
– Tryton
– Dolibarr
– ERPNext
– Concert ouvert

Sans aucun doute le choix le plus logique. Le coût d’adaptation à une nouvelle interface est pratiquement nul. L’intégration du commerce électronique est un plus très important.

Ce qui empêche notre trader d’aller dans cette direction, c’est qu’il manque beaucoup de fonctionnalités. Il a du mal à juger de ce qu’il fait et de ce dont il n’a pas besoin, mais il pense un peu que le choix a été fait pour qu’Odoo Community Edition ne soit tout simplement pas très confortable à utiliser. Par exemple, il est contrarié que les cartes de fidélité ne soient pas disponibles par défaut dans cette édition.

Il doit admettre que puisqu’il n’utilise pas toutes les capacités d’Odoo, il ne semble pas manquer grand-chose. Le manque de cartes de fidélité est un gros problème pour lui. Il a de nombreux doutes sur la comptabilité. Enfin, il existe un support pour les codes-barres d’inventaire. Il ne sait pas s’il en a vraiment besoin. Il utilise des codes-barres lors de l’inventaire, mais n’est-ce pas via le point de vente ou via le module d’inventaire lui-même? Il devra le vérifier.

Il y a la possibilité de voir ce qui est disponible dans la boutique OCA. Un module de carte de fidélité est disponible, mais uniquement pour les versions 10 et 11 d’Odoo. Pour le reste, il a du mal à se retrouver parmi tous les modules disponibles. Le commerçant pose également des questions sur la durabilité des modules dans le temps.

Comme il ne veut pas y aller tout de suite seul, le commerçant veut être accompagné pendant un moment. La liste des partenaires Odoo est bien remplie, mais le commerçant n’a pas encore complètement compris si tous ces partenaires travaillent avec l’édition Entreprise et / ou Communauté d’Odoo.

Dolibarr

Sans aucun doute l’autre alternative la plus considérée par le commerçant. C’est un nom qu’il connaît depuis un certain temps, depuis qu’il s’est intéressé pour la première fois au monde libre. C’est un projet vraiment gratuit qui a aussi une communauté francophone qui semble assez grande. La documentation semble avoir été bien livrée. Il existe également des livres récents sur Dolibarr.

Il existe quelques modules payants supplémentaires, mais ce sont des achats ponctuels qui ne nécessitent pas de dépendance temporelle et sont a priori couverts par une licence gratuite. De plus, il semble y avoir une tendance pour les modules initialement développés en dehors de Dolibarr à être progressivement intégrés dans la version de base. Le trader a une confiance suffisante dans la dynamique du développement de Dolibarr.

Les liens sont possibles avec diverses options de commerce électronique, y compris Pretashop. Malheureusement, cela n’est pas intégré comme dans Odoo. Il existe un projet e-commerce intégré, mais malheureusement prévu uniquement pour la fin de 2021.

Le point qui l’intéresse beaucoup est qu’il existe une gamme assez abondante et abordable d’instances Dolibarr dans le cloud. Les premiers prix commencent en dessous de 10 € par mois et les offres de 40 à 50 € par mois semblent assez complètes.

ERPNext

ERPNext semble être une option assez intéressante en termes de fonctionnalités. Il existe une offre cloud (sans e-commerce) à un coût relativement raisonnable (450 $ par an). Par contre, la communauté francophone ne semble pas vraiment exister. Un détail: l’interface du logiciel n’est pas systématiquement traduite en français. Enfin, l’installation à première vue semble un peu compliquée pour le commerçant. Il n’a pas beaucoup approfondi le problème ERPNext. Il l’arrête au cas où il ne trouverait pas ce qu’il cherche ailleurs.

OpenConcerto

Une autre option qu’il n’a pas beaucoup explorée. L’intégration e-commerce est réalisée avec Magento et a priori possible avec d’autres (dont Prestashop) mais ne semble pas avoir été développée.
Il ne semble pas y avoir d’images dans l’interface du point de vente, ce que notre trader apprécie dans sa solution actuelle. En général, l’interface d’OpenConcerto est assez stricte.

Tryton

En fin de compte, Tryton n’est pas une option pertinente pour le commerçant car il n’y a pas de point de vente s’il comprend correctement.

Conclusion préliminaire

Au stade de sa réflexion, notre commerçant s’est dit ça

  • il ne sera pas si facile de migrer vers autre chose que Odoo Enterprise;
  • ce sera aussi sur les détails que se jouera le succès ou l’échec de la migration;
  • il prendra le temps d’installer Odoo Communicty et Dolibarr chez lui pour se faire une idée claire des avantages et des limites de ces deux options;
  • ce ne sera pas pour le moment car il devra s’y gérer d’ici la fin de l’année, ce qui représente l’essentiel de ses ventes et risque de compliquer le Covid-19.

En attendant, il reste attentif aux différentes opinions que nous pourrions partager avec lui.