Accueil » News » L’ambassade du Maroc au Tchad célèbre le 21e anniversaire de l’accession au trône de SM le Roi

L’ambassade du Maroc au Tchad célèbre le 21e anniversaire de l’accession au trône de SM le Roi

  • par

A été invité à cette cérémonie, le conseiller du président de la République, le secrétaire d’État aux Affaires étrangères, le président du Conseil suprême des affaires islamiques et le président de la division Tchad de la Fondation Mohammed VI des oulémas africains, le sultan par Chari Bagermi et les représentants des groupes géographiques du corps diplomatique accrédités à N’djaména.

S’exprimant lors de la cérémonie, l’ambassadeur du Maroc au Tchad, Abdellatif Erroja, a souligné la grande importance du trône, qui a un caractère particulier car il incarne l’histoire ancestrale du Maroc et le rôle de l’institution. monarchie, qui garantit l’unité nationale et l’identité culturelle et spirituelle du pays.

C’est l’occasion pour le peuple marocain de se renouer avec le pacte de loyauté et des liens profonds et séculaires avec ses monarques, a déclaré le diplomate marocain lors de cet accueil limité, en raison de la pandémie de coronavirus.

Si nous pouvons tirer les leçons de cette situation de pandémie, c’est bien la mobilisation nationale et le remarquable élan de solidarité entre les États et les communautés. En bref, une solidarité active pour surmonter la pandémie et surmonter ses conséquences multidimensionnelles, a noté M. Erroja.

C’est dans ce contexte que le Maroc a agi tôt et vigoureusement et a mis en place une stratégie de réponse progressive considérée comme l’une des plus pertinentes et complètes pour faire face à la pandémie, faisant du Royaume l’un des meilleurs pays. a réussi la crise sanitaire, a réaffirmé l’ambassadeur du Maroc et rappelé à cet égard les mesures rigoureuses prises par les autorités marocaines.

Grâce à l’initiative de SM le Roi Mohammed VI, que Dieu l’assiste, un fonds spécial a été créé pour répondre aux besoins urgents. Initialement doté d’un budget de 10 milliards de dirhams (934 millions d’euros), ce fonds a atteint plus de 3 milliards d’euros de contributions volontaires, a ajouté le diplomate marocain, précisant que ce fonds servait à financer des dépenses urgentes liées à moderniser le dispositif médical pour atténuer l’impact social de la pandémie et soutenir l’économie nationale.

Face à l’urgence, le Maroc, dirigé par SM le Roi, a multiplié les initiatives innovantes pour soutenir la revitalisation des entreprises marocaines, a-t-il noté.

Le diplomate marocain, pour sa part, a mis l’accent sur la vocation africaine du Maroc, qui a ses origines dans l’histoire. Sur la base de cette vision, le Maroc a fait du renforcement des relations avec ses collègues du continent une priorité de sa politique étrangère, a déclaré l’ambassadeur.

Face à la pandémie, le Maroc n’a pas tourné en lui-même, mais s’inscrit dans une vague de solidarité, du nord au sud, du sud au sud et du sud au nord, le Maroc tient son engagement envers un pacte bicontinent UE Afrique, a déclaré M. Erroja.

Dans le même esprit de solidarité, le Maroc a souhaité contribuer à la campagne de dons de la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, pour un fonds destiné à financer la recherche d’un vaccin et de remèdes contre le virus. En solidarité avec son continent et ses partenaires dans ce climat économique de crise provoqué par la pandémie de Covid19, une aide médicale importante a été envoyée à vingt pays africains frères de toutes les sous-régions du continent sur instruction royale, a rappelé le diplomate marocain.

Cette action de solidarité Sud-Sud s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de l’initiative lancée par Sa Majesté le Roi en avril dernier, en tant qu’approche pragmatique et orientée pour établir un cadre opérationnel qui partagera les expériences et les bonnes pratiques avec les pays africains en leurs différentes phases de gestion de la pandémie, a souligné M. Erroja.

Revenant aux relations bilatérales, le diplomate marocain a noté que les peuples marocain et tchadien sont unis par des liens séculiers et un patrimoine spirituel, religieux et culturel commun. La coopération entre les deux pays frères et amis est encore renforcée.

Les domaines de cette coopération touchent des secteurs aussi importants que variés, en l’occurrence l’université, la formation professionnelle et religieuse, la coopération militaire, la formation douanière, l’ingénierie des télécommunications.

Le secteur de la santé n’échappe pas à la règle. Le 15 juin, deux avions marocains ont transporté une grande quantité de médicaments, d’équipements sanitaires et de prévention destinés au gouvernement tchadien pour soutenir ses efforts pour répondre à la propagation de la pandémie de COVID-19.

A travers ce don médical, HM a eu la gentillesse de donner un vrai sens à cette solidarité active et pragmatique entre le Maroc et le Tchad. Solidarité basée sur une approche préventive et durable, au-delà de la pandémie, a-t-il déclaré.

De plus, les opérateurs publics et privés marocains sont de plus en plus intéressés à investir au Tchad. Leur contribution au développement de ce pays fraternel est devenue une réalité tangible qu’il convient d’encourager, a souligné le diplomate marocain.

M. Erroja a également souligné le renforcement de la coopération triangulaire et décentralisée, qui sont des moyens essentiels de renforcer les relations entre le Maroc et le Tchad, faisant référence au projet d’énergie solaire pour le développement durable lancé entre l’ONEE, l’END et la BID pour renforcer la coopération entre donner un nouvel élan aux trois partenaires.