Accueil » News » Un adjoint au maire de Tulle a été impliqué dans une affaire de détournement de fonds au détriment d’une association de policiers

Un adjoint au maire de Tulle a été impliqué dans une affaire de détournement de fonds au détriment d’une association de policiers

  • par

le Canard enchaîné Ce mercredi 29 juillet, publiera un article intitulé « Les poulets picorent les œuvres sociales de la police », dans lequel Grégory Hugue, élu à Tulle (Corrèze) 3e adjoint chargé des affaires générales et de l’environnement à la fin de la dernière commune, est impliqué dans des détournements de fonds et fraude au détriment de l’Association nationale d’action sociale du personnel de la police nationale et du ministère de l’Intérieur (Ana).

Près de 20000 euros auraient été détournés

Selon l’hebdomadaire satirique, une plainte contre X a été déposée vendredi 24 juillet par l’association auprès du parquet de Tulle après avoir découvert « d’importantes irrégularités » dans les finances des départements d’audit. L’Accusation, approchée ce matin, n’a ni confirmé ni démenti les éléments qui figuraient: « Nous ne voulons pas communiquer sur ce dossier ».

De son côté, l’hebdomadaire dénonce des détournements de fonds dont le tulliste actuellement élu, toujours policier de l’Anas et président de la Haute-Vienne, serait en partie responsable: «vols, notamment fraude, abus de confiance, faux et usage de faux, etc. « pour » près de 20 000 euros de détournement de fonds « , le Canard enchaîné, ce qui indique que les faits remontent à fin 2018, date à laquelle deux divisions de l’association en Haute-Vienne et en Corrèze ont été réactivées.

Les achats concernent des appareils électroménagers, «voire du vin», décrit l’article, qui recense également les reçus des factures personnelles du policier et de son entourage.

Bernard Combes (PS) élu maire de Tulle pour un troisième mandat

Une revanche du syndicat, se défend Grégory Hugue

Le syndicaliste, qui a rejoint Alliance en janvier dernier, voit mercredi matin dans cette affaire « une revanche syndicale, un arrangement de scores ». «J’ai quitté la police du SGP-FO pour rejoindre l’Alliance en janvier. J’ai pris d’autres syndiqués. Depuis, c’est une guerre ouverte, croit Grégory Hugue. Ce sont des grèves basses, ils veulent faire du mal à mon syndicat, car tout c’est bien. Ils veulent aussi m’attaquer sur le mandat que j’ai choisi. « 

Grégory Hugue se défend contre les faits mentionnés dans le Canard enchaîné : « Dans le cadre de cette association qui vient en aide aux policiers en difficulté financière, nous devons engager des frais. L’article de presse mentionne 20 000 euros, ce qui n’est pas correct; ce montant représente le budget de l’association. »

« Ce qui a été dépensé », poursuit-il, « c’est plusieurs milliers d’euros pour le fonctionnement d’Anas: achats d’ordinateurs, carburant, achats de nourriture pour la vie de l’association … Mais à cause du Covid, les factures n’ont pas pu être transférées à l’association. Ils ont été transférés hier (Mardi, NDLR) lors du comité de contrôle financier de l’association, qui s’est tenu à Paris et où l’affaire n’a pas été soulevée. « 

Il demande à être entendu

C’est ce qu’a dit Grégory Hugue mercredi La montagned’être entendu par le parquet de Tulle « pour s’expliquer » et par l’Inspection générale de la police nationale (IGPN).

Dans un communiqué de presse, Anas confirme qu’elle a porté plainte contre X auprès du parquet de Tulle à ce sujet, déclarant qu’elle ne souhaite pas «partager les faits qui composent la plainte».

Estelle Bardelot et Julien Bachellerie