Accueil » News » l’heure des factures sonnera bientôt

l’heure des factures sonnera bientôt

  • par



Le télétravail a été imposé à plusieurs employés en raison du blocage.


© monkeybusinessimages / Getty Images / istockphoto
Le télétravail a été imposé à plusieurs employés en raison du blocage.

Au moment de la généralisation du télétravail, les différents paliers de gouvernement ont une forte pente à grimper, qu’il s’agisse de loger leurs salariés ou de préparer la prochaine vague de déclarations fiscales, qui risquent d’augmenter considérablement les demandes de déductions. exponentiel. Situation.

Pour l’exercice 2018, 174210 Canadiens ont bénéficié de déductions pour bureau à domicile, selon l’Agence du revenu du Canada (ARC), car ils travaillaient à domicile plus de 50% du temps.

À titre de comparaison, cette année, à la mi-avril, 3,3 millions de Canadiens avaient quitté leur bureau et travaillaient à domicile, selon Statistique Canada. En juin, ils y étaient encore proches de 2,9 millions.

« Plus on avance dans la pandémie, plus il y aura de travailleurs qui auront franchi la barre des six mois (les fameux 50%) et devraient pouvoir bénéficier de déductions fiscales,Armando Minicucci, associé du cabinet comptable Grant Thornton, a déclaré à CBC.

Les employeurs doivent-ils remplir un certificat (formulaire T2200) pour tous leurs employés admissibles?

Ne payez pas forcément

Et que pouvons-nous en déduire exactement? « Si vous êtes un employé, oubliez l’option de déduire un ordinateur, des chaises, un bureau. Vous n’avez droit aux dépenses courantes: assurance, électricité, petits travaux d’entretien et loyer que si vous les payez à un tiers indépendantExpliqué au spectacle Horaire international l’expert fiscal François Ménard.

Le total des déductions admissibles est calculé proportionnellement à la surface de la pièce par rapport à la surface du logement. « Ce ne sont pas de grandes quantités qu’il produira éventuellement», Prévient l’expert fiscal.

C’est peut-être pour cette raison que certaines entreprises privées offrent à leurs employés jusqu’à 1 000 $ pour de l’équipement ou du mobilier.

Un avantage qui ne profite pas aux travailleurs du secteur public, déplore Line Lamare, la présidente du Syndicat des professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ).

Le critique conservateur du revenu, Marty Morantz, estime que quiconque a travaillé à domicile devrait avoir droit à des déductions.

« Pour les personnes qui ont fait de leur mieux en travaillant à domicile et en engageant des coûts pendant la crise, il serait raisonnable que le gouvernement leur donne la possibilité de demander la déduction.Il a dit lors d’un discours à la Chambre des communes.

Ottawa dit qu’il y aura un plan à l’automne pour assouplir les règles.