Accueil » News » P.-O. : des billets de train à un euro, une entreprise qui roule

P.-O. : des billets de train à un euro, une entreprise qui roule

  • par

Ce jeudi 23 juillet 2020, le vice-président de la région Occitanie, chargé des transports, était Jean-Luc Gibelin, à Perpignan. Identifier les avantages des billets TER à un euro circulant début juin et les problèmes de hot rail du moment.

Opération réussie pour la région Occitanie. Depuis le début de l’été, le nombre de passagers sur les trains du territoire est le même qu’à la même période l’an dernier. Et cela malgré la crise sanitaire. « C’est une situation atypique. Dans les autres régions, ils n’atteindront que 60% du taux de participation en 2019 », souligne Jean-Luc Gibelin, vice-président de la région chargé des transports.

À volonté pour les moins de 26 ans

Le phénomène n’est pas le fruit du hasard. Pour booster le tourisme et le pouvoir d’achat des utilisateurs pendant cette période difficile, la communauté a triplé le nombre de billets bon marché sur le réseau TER cet été. Il prévoit de libérer un million de billets en euros entre juin et septembre. Cela représente un investissement de neuf millions d’euros.

Les principaux bénéficiaires de la mesure sont les moins de 26 ans qui y ont accès tous les jours et sur chaque trajet jusqu’à fin août. Pour d’autres, un certain nombre de trajets bon marché sont proposés à la vente en train. Premier arrivé premier servi.

« Les billets bon marché sont un levier pour faire aimer le trainSouligne Jean-Luc Gibelin. Mais au final, ils ne représentent que 38% des billets vendus. « 

Le train jaune pour 40 euros par an

Le boost n’est pas que ça « trains de plage ». 80 billets à 5 euros sont également disponibles sur chaque trajet en train jaune. Et ils vont comme des petits pains: il y en a déjà vendus en un mois et demi. Par ailleurs, la Région a engagé des investissements sur la ligne pour un montant de 41 millions d’euros (21 millions pour la rénovation des voies et 19,7 millions pour le matériel roulant). Autre projet régional pour les îles Canaries: la commune prévoit de mettre en place un abonnement de 40 euros par an à partir de septembre, permettant aux habitants de la zone de faire un usage indifférent du train ou du bus.

Perpignan-Villefranche: réouverture totale promise pour décembre

Jean-Luc Gibelin a également annoncé la réouverture complète de la ligne Perpignan-Villefranche en décembre 2020 le jeudi 23 juillet. Avec un train par heure aux heures de pointe et un toutes les deux heures le reste du temps. Pour rappel, la ligne s’arrête actuellement à Ille-sur-Têt. Il devrait être possible d’arriver à Prades à partir de septembre, mais avec une correspondance de 7 minutes à Ille-sur-Têt.

Train tôt: annonces annoncées …

Le vice-président de la région chargé des transports a également indiqué que le gouvernement s’était engagé à faire prochainement des annonces sur l’avenir du train à godets Perpignan-Rungis. « Le ministre Jean-Baptiste Djebbari a déjà assuré qu’il envisage de relancer la ligne, mais pour l’instant ce n’est qu’une annonce. Nous attendons les décisions et les actions. », a lancé Jean-Luc Gibelin. Un résumé de l’humeur de nombreux habitants de Perpignan.