Accueil » News » Microsoft profite de la pandémie, mais la croissance du cloud ralentit

Microsoft profite de la pandémie, mais la croissance du cloud ralentit

  • par

(San Francisco) La pandémie continue de bénéficier de Microsoft et de son offre de services cloud, mais le géant de l’informatique n’est pas à l’abri de la crise économique qui affecte ses clients, en particulier les entreprises.


Julie JAMMOT
Agence France-Presse

Le groupe américain a réalisé un chiffre d’affaires de 38 milliards de dollars d’avril à juin, en hausse de 13%, selon les résultats du quatrième trimestre de son exercice décalé, publiés mercredi.

Comme d’autres leaders du numérique, Microsoft bénéficie depuis des mois de mesures de distance sociale qui encouragent les employés et les consommateurs à communiquer, travailler, éduquer et s’amuser sur Internet.

Mais le géant du logiciel souffre en parallèle de la crise économique liée au virus corona.

« Les ventes de licences ont continué de ralentir, en particulier pour les petites et moyennes entreprises, et LinkedIn a souffert d’un marché du travail atone et de réductions dans le budget publicitaire des annonceurs », indique le communiqué.

Le cloud (informatique à distance) reste le moteur de ses revenus.

La société basée à Redmond a fait l’éloge de son offre de cloud commercial pour dépasser les 50 milliards de dollars de revenus annuels pour la première fois.

Mais l’activité «  cloud intelligent  », qui comprend la plate-forme d’entreprise Azure, n’a augmenté «  que  » de 17% (à 13,4 milliards), contre 27% au premier trimestre 2020.

Dans les secteurs inactifs ou pas du tout, « il y a certainement un ralentissement », a admis Satya Nadella, le patron du groupe, lors d’une conférence téléphonique avec des analystes.

Cloud et jeux vidéo

Mais la transformation numérique est devenue la priorité absolue des entreprises, a-t-il déclaré.

Même dans les secteurs économiquement touchés […], on assiste à une accélération du processus de se débarrasser de l’ancien et de se tenir au courant, pour récupérer plus vite ».

Pour le trimestre en cours, Microsoft s’attend à ce que les revenus de l’industrie du «cloud intelligent» se situent entre 12,55 et 12,8 milliards de dollars.

Le second semestre sera également marqué par le lancement d’un service de jeu vidéo en nuage et la sortie de la dernière génération de console, la Xbox Series X.

Microsoft espère se venger de Sony, qui a vendu deux fois plus de PlayStation 4 que de Xbox ces dernières années.

« Nous n’en sommes encore qu’au début, mais nous construisons l’infrastructure nécessaire pour avoir la capacité d’atteindre les quelque 2 milliards d’acteurs dans le monde », a déclaré Satya Nadella.

«Nous sommes très bien positionnés sur le long terme: nous avons la nouvelle console, le PC, le mobile, le streaming, le réseau social sur Xbox live, un magasin très fort en matière de génération de revenus, d’abonnements …»

L’industrie du jeu vidéo a rapporté 1,3 milliard de dollars au cours du dernier trimestre, en hausse de 64%, principalement en raison du confinement qui a fait perdre le temps passé à jouer à la maison.

Le bénéfice par action de Microsoft était de 1,46 $, supérieur à 1,37 $ attendu par les analystes.

Mais les actions de la société ont perdu 2,24% dans le commerce électronique après la fermeture de la bourse.