Accueil » News » Comment Al-Sissi et son armée ont coupé l’économie égyptienne – Maghreb Intelligence

Comment Al-Sissi et son armée ont coupé l’économie égyptienne – Maghreb Intelligence

  • par

C’est un tour d’horizon de l’Égypte aussi détaillé qu’effrayant, publié dans le dernier numéro du mensuel Le Monde Diplomatique. On savait par le passé que l’armée du pays des pharaons s’était offert un État depuis le coup d’État des officiers libres en 1952. Mais aujourd’hui, sous le commandement du maréchal Al Sissi, l’armée égyptienne gonflée a presque tous les secteurs de production repris et étouffe littéralement le secteur privé du pays.

La crise du coronavirus est révélatrice de l’appétit massif de l’armée égyptienne. C’est également l’Autorité unifiée des achats d’équipements médicaux, une agence gouvernementale fondée en 2015 sous la houlette du général Bahaa El-Din Zaidan, qui est devenue l’intermédiaire obligatoire des hôpitaux publics pour leurs commandes d’équipements. Elle est responsable du choix des fournisseurs locaux et étrangers. L’Autorité unifiée des achats d’équipements médicaux agit comme une centrale d’achat qui revend avec une marge confortable. Pendant la pandémie de Covid-19, il a importé des gants, des masques et des respirateurs. Quiconque ne les a pas ignorés n’a jamais reçu ses ordres. Selon Le Monde Diplomatique, la conséquence de ce monopole militaire est que «deux mille importateurs et fabricants locaux de dispositifs médicaux» qui n’aimaient pas avoir le pouvoir d’achat ont été bannis des marchés publics et sont en faillite.

Et l’armée ne s’intéresse pas seulement au secteur de la santé. Dès qu’une marge peut être faite, tout y passe: informatique, équipements divers, services, pain, pâtes, poisson, ciment et même des bouteilles d’eau minérale. Un empire de 93 entreprises, dont un tiers est né au cours des 7 dernières années. Exonérées de taxes et de frais, après les augmentations de 2019, les entreprises de fermes bénéficieront également d’une main-d’œuvre gratuite composée de tarifs d’électricité convenus et préférentiels.

Les recherches du Monde diplomatique nous apprennent que le complexe militaro-industriel égyptien repose sur trois mâts. Le Ministère de la Production Militaire avec un chiffre d’affaires estimé à 720 millions d’euros, le Ministère de la Défense et elle lors de l’Organisation des Projets de Service National, se présente aussi dans la vente de produits alimentaires à bas prix à travers un millier de magasins et kiosques que dans le traitement de l’eau, la vidéosurveillance, gestion d’autoroutes et 300 stations-service, avec un chiffre d’affaires annuel de 1,5 milliard d’euros. Enfin, l’Organisation arabe pour l’industrialisation (OAI).

L’armée contrôle de grands projets d’infrastructure et est en concurrence directe avec les industries nationales du ciment, du marbre et du granit. Fin 2018, au moins 2300 grands projets décidés par le président Al-Sissi avaient été confiés à des structures militaires.