Accueil » News » Les gouvernements locaux veulent acheter moins cher

Les gouvernements locaux veulent acheter moins cher

  • par

ORLEANS, Loiret (Reuters) – Les collectivités territoriales françaises, qui achètent chaque année des dizaines de milliards d’euros de biens et de services, s’organisent pour faire des économies pendant les périodes d’austérité qui les affectent particulièrement.

Le premier Forum National des Marchés Publics s’est ouvert vendredi à Orléans, où 200 acteurs de toute la France, acheteurs ou fournisseurs, se sont réunis.

Il est co-organisé par la Société des directeurs acheteurs de France (CDAF), une association qui revendique 2 000 adhérents pour un poids d’achat de 250 milliards d’euros.

L’État et les collectivités locales représentent au total 200 milliards d’euros et certains élus locaux ont déjà pris des mesures pour économiser des millions d’euros.

«Nous devons répondre aux besoins des communautés par des achats mieux adaptés qui devraient s’inscrire dans un cadre économique et environnemental très limité», a déclaré à Reuters François Bonneau, président socialiste de la région Centre.

Pour améliorer leurs achats, plusieurs collectivités locales ont regroupé tous leurs services achats dans le même service. Depuis 2013, la région Centre dispose d’un service achats et services juridiques.

Cette région aurait économisé 2 millions d’euros depuis la construction (sur un budget annuel de 170 millions d’euros pour un budget global de 1 milliard d’euros). L’objectif est d’économiser 7 millions d’euros d’ici 2015.

«Nous avons également adopté une logique de mutualisation qui nous a poussé à rejoindre le département d’Eure-et-Loir pour les achats alimentaires des lycées et lycées», a déclaré François Bonneau.

Une centrale d’achat composée de six régions devrait bientôt être créée. Il s’appelle Epsilon et est utilisé pour acheter du matériel informatique.

Mourad Guichard, édité par Yves Clarisse