plus de précipitations augmentent la production d’énergie de 181% au premier trimestre

(Agence Ecofin) – En Namibie, une augmentation des précipitations a entraîné une augmentation de 181% de la production d’électricité au premier trimestre par rapport aux niveaux enregistrés un an plus tôt. Cette performance a permis d’économiser sur les importations d’électricité et de carburant.

En Namibie, la production nationale d’électricité au premier trimestre de 2020 était de 82% supérieure à la production de l’ensemble de 2019. Sur une base trimestrielle, elle était de 181% supérieure à la performance du 1hein trimestre 2019, bon pour 778,2 millions de kilowattheures contre 277,4 pour la même période un an plus tôt.

Selon les autorités, cette croissance importante est due à une augmentation de l’approvisionnement en eau de la centrale hydroélectrique de Ruacana au cours de la période. “Cela est dû à l’importance de la saison des pluies entre janvier et avril 2020 dans le nord de la Namibie et le sud de l’Angola par rapport à la même période en 2019. En conséquence, les importations d’électricité ont diminué de 18% sur un an”, dit la Bank of Namibia dans son bulletin trimestriel. De plus, le pays a importé 32% d’électricité en moins qu’au premier trimestre 2019.

Cette croissance de la production hydroélectrique a permis de réaliser des économies dans l’achat d’hydrocarbures pour la production d’électricité. La consommation de ce type de carburant a en effet baissé de 13% sur une base trimestrielle.

Gwladys Johnson Akinocho