Accueil » News » la banque centrale restreint l’accès aux devises pour les importations de maïs

la banque centrale restreint l’accès aux devises pour les importations de maïs

  • par

(Agence Ecofin) – Au Nigéria, la Banque centrale vient de restreindre l’accès aux devises pour les importateurs de maïs. Selon l’institution, cette décision annoncée hier devrait notamment renforcer la production céréalière locale. Cependant, cela affecte le pouvoir d’achat des consommateurs.

Les banques commerciales au Nigeria doivent désormais suspendre toutes les procédures de traitement des nouveaux documents commerciaux liés aux importations de maïs. La Banque centrale du pays (CBN) en a fait état hier dans une circulaire.

Selon l’institution financière, cette décision fait immédiatement partie de ses efforts pour  » augmentation de la production locale, sécurisation des moyens de subsistance dans les zones rurales et augmentation des pertes d’emplois dues au virus corona« 

Elle devrait également permettre de détenir des devises dans un contexte de baisse des revenus pétroliers du fait du ralentissement économique mondial qui a fait chuter les cours du pétrole.

Selon certains observateurs, la décision de CBN pourrait avoir de graves conséquences pour les consommateurs lorsque l’inflation a déjà dépassé 15%, le niveau le plus élevé en deux ans. « Nous pouvons nous attendre à une hausse des prix. Je ne pense pas qu’il soit temps d’introduire une telle politiqueconfiée àBloomberg, Ahmed Jinad, analyste du marché des capitaux chez Meristem Securities à Lagos.

Le Nigéria est le deuxième plus grand producteur de maïs en Afrique après l’Afrique du Sud, mais reste loin derrière en termes de rendement à l’hectare. Le pays récolte 1,6 tonne de maïs par hectare, contre 4,6 tonnes pour l’Afrique du Sud. Ce faible rendement, qui maintient la sous-performance de l’industrie, incite le pays à importer en moyenne 400 000 tonnes de maïs chaque année, selon le département américain de l’Agriculture (USDA).

Pour rappel, la CBN avait déjà ordonné aux banques commerciales de cesser d’octroyer des crédits aux importateurs de produits laitiers en août dernier.

Hope Olodo

Lisez aussi:

19/06/2020 – Nigéria: la Banque centrale fournira 1,1 milliard de dollars aux agriculteurs pendant la saison des pluies de 2020

06/10/2020 – Nigéria: les exportations agricoles ont atteint 326 millions de dollars au premier trimestre 2020