Accueil » News » Un enfant criminel présumé, « l’une des dix premières cibles mondiales » de la justice, a été arrêté en Gironde

Un enfant criminel présumé, « l’une des dix premières cibles mondiales » de la justice, a été arrêté en Gironde

  • par

Un homme de 40 ans, recherché depuis plusieurs années par les services de police français et internationaux spécialisés dans la lutte contre la pédopornographie, a été arrêté le 7 juillet en Gironde après une enquête du Bureau central de répression. violence contre les personnes (OCRVP) et Europol, a annoncé lundi 13 juillet l’accusatrice de la République de Bordeaux, Frédérique Porterie, dans un communiqué de presse.

Considéré comme« L’un des dix objectifs prioritaires mondiaux », ce Français, couple et père de famille, travaille sur le dark net depuis 2014, qui fait partie du web, qui n’est pas indexé par les moteurs de recherche et n’est accessible qu’à certains réseaux informatiques anonymisés, comme Tor.

Article réservé à nos abonnés Lisez aussi Comment la police détecte les pédophiles sur le dark net

Les activités de cet homme, qui utilisait divers pseudonymes et parlaient anglais, ont été identifiées en 2014 par la police de l’OCRVP, spécialisée dans la lutte contre les réseaux internationaux de pédopornographie sur le Dark Net, et qui travaille en collaboration avec Europol.

Ce dernier l’a par la suite identifié comme administrateur de plateformes numériques, qui agissent comme des sites de streaming, sur lesquels des photos et vidéos de pornographie enfantine sont publiées, visionnées et échangées par les internautes du monde entier. La police le soupçonne également de produire lui-même ce type de contenu, qu’il place ensuite sur le site concerné.

L’homme a reconnu les faits

Dans un premier temps, si les policiers le surveillent, ils ne savent rien de cet homme: sa nationalité, son âge, son lieu de résidence, sa situation personnelle et professionnelle. « Tout ne peut pas être trouvé sur le darknet, il est donc très difficile d’identifier avec précision les personnes qui l’utilisent », commente Eric Bérot, commissaire de division et chef de l’OCRVP.

Après une approche lente, un policier parvient enfin à contacter le suspect via la méthode de la cyber infiltration. Plusieurs semaines de discussions ont suivi avant qu’il n’arrive à son identification via son adresse IP et son arrestation le 7 juillet à son domicile en Gironde, dans une zone rurale à environ 30 kilomètres à l’est de Bordeaux.

Pendant sa détention, l’homme, inconnu de la police, a admis les faits. Selon les premiers éléments de la recherche, c’est une personne avec le profil « Classique », fais-le « Inattendu » pour son entourage, selon une source proche de l’enquête. « C’est un homme dans une relation, père de plusieurs enfants, qui a un travail. Il fait partie d’une famille de classe moyenne complètement moyenne, résumer la même source. En réalité, il s’agit d’un profil assez classique dans ce type de recherche: des gens ordinaires, dont les femmes ne savent rien, aux actions effectuées sur leurs propres enfants, comme c’est le cas en l’espèce. « 

Du matériel informatique a été confisqué à son domicile. « Vous devez avoir des compétences informatiques pour gérer de tels sites sur le darknet et surtout ne pas être identifié pendant six ans », ajoute cette source près du fichier.

Une enquête judiciaire a été ouverte jeudi 9 juillet, après sa garde à vue par la police. L’homme a été inculpé de « diffusion de l’image d’un mineur de nature pornographique par un gang organisé à l’aide d’un réseau de communications électroniques », « possession et enregistrement de l’image d’un mineur de nature sexuelle. Pornographique », « viol incestueux d’un mineur à mineur « et enfin » agression incestueuse d’un mineur à l’âge de quinze ans « . Il a été placé en détention provisoire.