Accueil » News » Tabac acheté à l’étranger: l’Andorre souhaite maintenir la limite de 300 cigarettes exportées par personne

Tabac acheté à l’étranger: l’Andorre souhaite maintenir la limite de 300 cigarettes exportées par personne

  • par

le nécessaire
Un amendement adopté en Assemblée générale limitera prochainement quatre aux importations en France de boîtes de cigarettes achetées à l’étranger. L’Andorre souhaite conserver sa spécificité.

De la fumée pour les fumeurs. Comme nous l’avons dit la semaine dernière, la limite d’importation de tabac en France sera considérablement réduite, selon un amendement adopté par l’Assemblée nationale le 8 juillet dans le cadre de l’examen du troisième projet de budget de crise.

Les fumeurs du sud-ouest qui s’approvisionnent régulièrement en Espagne – à Bossost na Luchon (31), Bielsa na Aragnouet (65) ou au Col du Pourtalet na Laruns (64) – ne pourront bientôt restituer qu’une seule cartouche chacun au au lieu de quatre maintenant et 250 grammes de tabac à rouler au lieu de 1 kg. L’accord entrera en vigueur en août. Si la mesure réjouit les tabacs du Sud-Ouest, elle embêtera les fumeurs qui ont payé la moitié du prix de la cartouche de l’autre côté des Pyrénées.

Lisez aussi:
Tabac et frontières: tout ce que vous devez savoir sur la nouvelle frontière avec les pays voisins

Une cartouche maximale également en Andorre?

Ce nouveau dispositif préoccupe également les buralistes d’Andorre. Officiellement, la principauté n’est pas affectée car elle ne fait pas partie de l’Union européenne. L’amendement du gouvernement ne mentionne pas l’Andorre, sauf pour mentionner que le tabac y est 65% moins cher. L’Andorre devrait donc pouvoir maintenir sa limite – actuellement inférieure à celle de l’Espagne – d’une boîte et demie ou de 300 cigarettes. Cependant, il y a une phrase dans l’amendement qui n’est pas passée inaperçue en Andorre. Il précise que l’amendement s’applique à « toute personne qui introduit du tabac fabriqué en France, quelle que soit son origine ». En lisant cette phrase, vous pourriez déduire que l’Andorre serait également touchée par cette nouvelle limite de cartouche.

Contacté par La cargaison, le président national des tabacs Philippe Coy n’a pour l’instant aucune prévision. Andorre Raül Calvo, président de l’Union des commerçants du tabac, cité par le journal Diari d’Andorraveut rester optimiste. Nos collègues expliquent que le gouvernement andorran entend prévaloir sur l’accord douanier entre l’Andorre et l’Union européenne. Ils soulignent également que les autorités européennes n’ont rien officiellement communiqué.

Un accord a été signé en 2018 pour 30 ans

L’accord douanier sur la libre circulation des marchandises signé par l’Andorre et l’Union européenne en 2018 prévoit une période de transition de 30 ans pour le tabac en dehors de l’union douanière.

Une longue période pour permettre à la principauté de diversifier son économie et de devenir moins dépendante des revenus du tabac. En contrepartie, la Principauté s’est principalement employée à lutter contre la contrebande.

Illustration du poids du tabac en Andorre: le pays a besoin de 120 tonnes de tabac par an pour sa consommation intérieure. Cependant, les fabricants de tabac fournissent 850 tonnes. « Ils sont distribués par les 8 millions de touristes, en Espagne et surtout en France », a déclaré le sénateur PS Xavier Iacovelli lors d’une table ronde en 2018, au grand dam des buralistes français.