Accueil » News » Maroc, États-Unis, Norvège, Algérie, quels pays sont ou ne sont pas autorisés dans l’UE?

Maroc, États-Unis, Norvège, Algérie, quels pays sont ou ne sont pas autorisés dans l’UE?

  • par


Réouverture des frontières: Maroc, États-Unis, Norvège, Algérie, quels pays sont autorisés ou non dans l'UE?

Les États membres de l’UE et leurs voisins transfrontaliers ont assoupli les restrictions aux frontières pour permettre aux touristes de voyager en Europe depuis le 1er juillet. En rouvrant les frontières, que les pays soient autorisés ou non, nous faisons l’inventaire de la situation du coronavirus.

[Mis à jour le 13 juillet 2020 à 10h52] Les États membres de l’Union européenne sont convenus de rouvrir leurs frontières et de lever les restrictions sur les voyages non essentiels vers l’UE. Les 15 pays dont les ressortissants sont autorisés à voyager vers l’UE depuis le 1er juillet sont l’Algérie, l’Australie, le Canada, la Géorgie, le Japon, le Monténégro, le Maroc, la Nouvelle-Zélande, le Rwanda, la Serbie, la Corée du Sud, la Thaïlande, la Tunisie, l’Uruguay, auxquels la Chine est ajoutée, sous réserve de réciprocité. Le site de réouverture de l’UE a également été mis à la disposition des voyageurs européens pour connaître les conditions d’accès et les restrictions par pays (quarantaine, test, etc.).

Mais qu’en est-il de la réciprocité à l’égard de ces pays qui sont autorisés en Europe, leurs frontières sont rouvertes en retour? Non, certains pays ont décidé de garder leurs frontières fermées cet été. C’est notamment le cas du Japon, qui ne devrait pas rouvrir les frontières aux touristes pour septembre. Si la Tunisie a rouvert ses frontières dans des conditions (pas de déplacements organisés, test PCR) fin juin, de nombreuses questions demeurent sur le Maroc et l’Algérie. Le chef de l’Etat algérien a annoncé que « les frontières terrestres, maritimes et aériennes de l’Algérie sont fermées et resteront jusqu’à la fin de la pandémie de Covid-19 ». Pour limiter la contagion, le gouvernement algérien a prolongé son système de confinement dans 29 des 48 préfectures du pays jusqu’au 13 juillet. Pour sa part, le Maroc a annoncé la réouverture de ses frontières aériennes et maritimes pour minuit le 14 juillet, mais uniquement pour les citoyens et résidents étrangers qui souhaitent rentrer ou quitter le Royaume. Aucune date n’a encore été spécifiée pour les touristes.

Par conséquent, la liste officielle des pays autorisés à voyager en Europe depuis le 1er juillet n’inclut pas les États-Unis, la Russie, le Brésil, Israël, la Turquie ou l’Inde, pays qui ont encore trop de cas de coronavirus. Veuillez noter que cette interdiction de voyager vers l’Union européenne ne s’applique pas aux ressortissants et résidents de l’Union et à leurs familles, ni aux professionnels de la santé, aux travailleurs saisonniers, aux diplomates ou aux voyageurs voyageant pour des raisons familiales impérieuses. . Une réouverture des frontières plus compliquée que prévu dans certains pays où le coronavirus recommence à monter. C’est particulièrement le cas de l’Espagne, qui a été obligée de reconfigurer plus de 200 000 personnes en Catalogne. En Afrique du Sud, le couvre-feu est en vigueur depuis 21 h 00 à 4 h 00 heure locale lundi et les visites familiales sont interdites.

Infographie: Europe: où les touristes français peuvent-ils voyager? | Statista Vous pouvez trouver plus d’infographies sur Statista

  • Le gouvernement italien a rouvert ses frontières aux citoyens européens le 3 juin. Il a également annulé la quarantaine obligatoire pour les visiteurs étrangers dans la péninsule, selon des sources officielles. Ces mesures s’appliquent « sous réserve des liens découlant de l’ordre juridique de l’Union européenne », précise le communiqué.
  • L’Espagne a rouvert ses frontières terrestres, aériennes et ferroviaires avec le reste de l’UE le 2 juin.
  • Du côté portugais, les frontières ont été rouvertes le 1er juillet.
  • L’Autriche et l’Allemagne ont rétabli la libre circulation à leur frontière commune le lundi 15 juin. Cette flexibilité permet notamment les voyages d’affaires et les visites en famille. La Suisse a également rouvert ses frontières aux Français, les autorités estimant que les conditions sanitaires « en France et en Europe » sont remplies.
  • Le Royaume-Uni a annoncé l’introduction de deux semaines obligatoires pour les voyageurs en provenance de l’étranger. Cette mesure, qui sera réexaminée « toutes les trois semaines », devrait s’accompagner de la suppression progressive du Royaume-Uni.
  • Les autorités irlandaises conseillent toujours d’éviter les voyages non essentiels dans leur pays.
  • Depuis le 1er juillet, les vols internationaux sont autorisés vers tous les aéroports de Grèce. Les visiteurs devront éventuellement rencontrer « un échantillon à leur arrivée », précise l’Office de Tourisme.
  • La France est l’un des six nouveaux pays autorisés à se rendre à Malte cet été. Le 1er juillet, les frontières ont été rouvertes pour toutes les régions françaises hors Ile-de-France et à partir du 15 juillet pour toute la France
  • Lundi 15 juin, la Belgique a rouvert ses frontières avec les autres pays de l’Union européenne, le Royaume-Uni et les quatre pays Schengen non membres de l’UE. Cependant, le Premier ministre a conseillé aux voyageurs de s’assurer que leur mouvement était possible car « chaque pays décide d’ouvrir ses frontières uniquement » selon ses propres conditions.
  • Les Français ont pu traverser à nouveau la frontière avec l’Andorre depuis le 1er juin.
  • Les frontières du Danemark ont ​​rouvert le lundi 15 juin. Une réouverture uniquement pour les ressortissants allemands, norvégiens et islandais, reportée jusqu’à la fin de l’été de l’entrée sur son territoire de ressortissants des autres pays de l’UE et du Royaume-Uni.
  • La Norvège rouvrira ses frontières le 15 juillet pour les touristes de la plupart des pays européens où le niveau d’infection à Covid-19 est jugé satisfaisant, y compris la France.
  • L’Islande impose des tests Covid-19 aux personnes qui ne veulent pas mettre en quarantaine.
  • Le Premier ministre croate a annoncé la réouverture des frontières nationales pour les ressortissants de dix pays de l’Union européenne, dont l’Allemagne, la Slovénie et l’Autriche. Pour le moment, les citoyens français, espagnols et italiens ne peuvent toujours pas se rendre en Croatie.
  • La Roumanie n’accepte que ses propres ressortissants.
  • Il n’est pas possible de se rendre à Chypre jusqu’à nouvel ordre.
  • La Chine assouplit progressivement les contrôles aux frontières en juin après les deux sessions, le plus grand événement politique annuel du pays. Les passagers doivent subir un dépistage du nouveau virus corona à leur arrivée sur le sol chinois. En Inde, la suspension des vols commerciaux internationaux est maintenue jusqu’à nouvel ordre.
  • Depuis le 3 avril et jusqu’à nouvel ordre, toute personne non japonaise ayant séjourné dans un pays à risque, dont la France, l’Espagne ou même le Portugal, ne peut entrer sur le territoire japonais. L’Autorité de l’aviation civile de Thaïlande (CAAT) a prolongé l’interdiction des vols de passagers à destination de son territoire jusqu’à fin juin.
  • La Russie a annoncé la réouverture partielle de ses frontières, qui sont fermées depuis mars en raison de la pandémie de coronavirus. Selon un décret signé par le Premier ministre Mikhaïl Michoustine, les Russes sont autorisés à quitter le territoire national pour des raisons médicales, professionnelles ou liées aux études. Les étrangers ne peuvent entrer en Russie que pour le traitement ou les soins des membres de leur famille.
  • Les Maldives rouvrent leurs frontières pour voyager à l’étranger, et le gouvernement autorisera les hôtels à partir du 15 juillet.
  • Les États-Unis et le Canada ont décidé de prolonger la fermeture de leur frontière commune jusqu’au 21 juillet pour tous les voyages non essentiels. Il en va de même pour la frontière entre les États-Unis et le Mexique.
  • À Cuba, les écoles restent fermées, les transports publics suspendus et l’utilisation de masques de rue obligatoires, mais le pays commence à envisager de rouvrir ses frontières aux touristes avec des compagnies aériennes proposant des billets mensuels mensuels.
  • Le ministère du Tourisme de la République dominicaine (MITUR) a annoncé que le pays serait prêt à accueillir des touristes internationaux à partir du 1er juillet, date prévue pour le lancement de la phase 4 du plan de désescalade des mesures annoncées par le Haut-commissariat . niveau de prévention et de contrôle des coronavirus.
  • Tous les pays africains gardent leurs frontières fermées pour le moment. La Tunisie est le seul pays à avoir annoncé la réouverture de ses frontières maritimes, terrestres et aériennes depuis le 27 juin. Le Maroc a annoncé la réouverture de ses frontières aériennes et maritimes pour minuit le 14 juillet, mais uniquement pour les citoyens et résidents étrangers qui souhaitent rentrer ou quitter le Royaume. Aucune date n’a encore été fixée pour le tourisme. Le chef de l’Etat algérien Abdelmadjid Tebbboune a annoncé que « les frontières terrestres, maritimes et aériennes de l’Algérie seront fermées et resteront jusqu’à la fin de la pandémie de Covid-19 »
  • En Égypte, nous préparons le terrain pour que les touristes du monde entier trouvent une destination […] dans des conditions sanitaires exemplaires », assure le ministre du Tourisme Khaled El-Enani, lors d’un entretien avec l’AFP.
  • Le président Cyril Ramaphosa a décidé dimanche de réintroduire un couvre-feu en Afrique du Sud en raison de l’escalade des cas de contagion quotidiens. À partir du 13 juillet, le couvre-feu entrera en vigueur en Afrique du Sud de 21h00 à 04h00 heure locale et les visites familiales seront interdites.

Les Australiens pourront se rendre en Nouvelle-Zélande et dans d’autres pays du Pacifique à partir du 1er juillet. D’un autre côté, l’Australie n’a actuellement pas l’intention d’ouvrir ses frontières avec d’autres pays tels que les États-Unis ou la France. Les liaisons touristiques avec d’autres pays devraient reprendre en septembre.

De nouvelles recherches de l’Organisation mondiale du tourisme (OMT) montrent que le monde a entamé un lent mouvement de réouverture alors que les destinations imposent avec prudence les restrictions de voyage imposées en réponse à Covid-19. L’étude a révélé que 7 destinations ont assoupli leurs restrictions de voyage sur le tourisme international. Dans le même temps, plusieurs autres destinations ont des discussions importantes sur la réouverture des frontières. Le rapport constate que 100% du total des destinations à travers le monde ont une certaine forme de restrictions de voyage de Covid-19. De plus, à partir du 18 mai 2020, 75% ont gardé leurs frontières complètement fermées au tourisme international. Dans 37% des restrictions de voyage étaient en place depuis 10 semaines et 24% des destinations mondiales avaient des restrictions en 14 semaines ou plus. Toutes les régions de l’OMT ont plus de 65% de leurs destinations complètement fermées au tourisme: Afrique (74%), Amérique (86%), Asie-Pacifique (67%), Europe (74%) et Moyen-Orient (69% ).