Un espion égyptien présumé dans le service de presse de Merkel

L’homme est soupçonné “depuis des années
rapport d’une agence de renseignement égyptienne “, a souligné
Renseignement intérieur allemand dans un rapport indiquant que
l’enquête, ouverte en décembre 2019, se poursuit aujourd’hui.

Selon le quotidien allemand Bild, l’homme est un
employé de l’administration publique allemande “de rang moyen”,
hiérarchiquement à un niveau plus élevé que les débutants mais ne
pas parmi les hauts fonctionnaires. Il travaillait
en particulier au service des visites au Centre de presse fédéral allemand
,
le Bundespresseamt, un service qui est notamment chargé de la communication sur les
Activités de la chancellerie. Donc, ce cas est mauvais
embarrassant pour Angela Merkel.

L’espion présumé était occupé
surtout dans ce contexte d’accueil des visiteurs. Selon Bild, il
en particulier, les journalistes égyptiens auraient pu être suivis de cette manière.

Les Frères musulmans dans le viseur

Selon le rapport du service allemand de renseignement interne,
l’Egyptian Foreign Spy Service (GIS) et son
Le renseignement intérieur (NSS) est actif en Allemagne.
Leur
le but est en particulier recueillir des informations sur les opposants
au régime égyptien du président Abdel Fattah al-Sissi
qui vivent dans le
pays. Et en particulier les sympathisants de la Confrérie des Frères
Musulmans, interdits en Égypte depuis 2013.

Services égyptiens
sont également intéressés par les membres de la communauté des coptes chrétiens

et essayer de recruter des ressortissants égyptiens comme espions. “Ils
profiter des voyages que ces gens font
Représentations diplomatiques égyptiennes en Allemagne ou
voyages qu’ils effectuent “dans leur pays d’origine, souligne la
rapport.

Sauf pour une courte parenthèse après la rébellion
populaire janvier-février 2011, qui a expulsé le président Hosni Moubarak, en Égypte, est dirigé par l’armée depuis 1952. L’armée,
dépeint comme le protecteur du peuple, est omniprésent dans le
la société et son rôle se sont accrus ces dernières années.

Topique
le président est arrivé au pouvoir en 2013
après avoir retiré Mohamed
Morsi, le seul chef d’État égyptien bourgeois démocratiquement élu.

Les éditeurs vous recommandent


Lire la suite