Accueil » News » Malgré COVID, Oisemont Solidarité a poursuivi sa mission et n’a pas l’intention de s’arrêter là

Malgré COVID, Oisemont Solidarité a poursuivi sa mission et n’a pas l’intention de s’arrêter là

  • par

L’association Oisemont Solidarité (Somme) a tenu son assemblée générale le 3 juillet. Le moment idéal pour démontrer son engagement envers divers plans de solidarité.

Le bureau s'est réuni le 3 juillet.
Le bureau s’est réuni le 3 juillet. (© Le Scout de Vimeu)

L’association Oisemont Solidarité, présidée par le sénateur Jérôme Bignon, a tenu son assemblée générale dans la salle de l’association Oisemont le vendredi 3 juillet. L’occasion de discuter de l’avancement des projets de cette association qui souhaite être active dans différents domaines.

Oisemont Solidarité a aidé 94 familles ou ménages, pour un total de 265 personnes. Le calcul prend en compte la présence continue ou temporaire d’utilisateurs. Une augmentation par rapport à 2018, où 245 adhérents étaient bénéficiaires.

Les interventions s’articulent autour de trois domaines d’action: les colis alimentaires, les boutiques solidaires et la collecte et la revente de vêtements.

Paquet alimentaire

L’aide alimentaire est fournie dans le cadre d’un partenariat conclu avec la banque alimentaire de la Somme et les distributeurs Intermarché et Netto d’Oisemont (accord tripartite), qui fournissent des produits alimentaires et d’hygiène. La distribution est organisée un mardi sur deux. Le nombre de ménages enregistrés en 2019 était de 73 ou 2010 personnes.

L’opération nationale de la Banque alimentaire a enregistré une collecte de 2991,5 kg fin 2019. Le poids total divisé sur l’emballage alimentaire est de 53 672 kg.

Boutique de solidarité

Le principe repose sur la possibilité d’acheter des produits alimentaires et d’entretien pour les pauvres (référés par les services sociaux du secteur) .Les prix sont fixés entre 10 et 30% de leur valeur dans le commerce traditionnel. Une autre considération est la participation obligatoire à des ateliers liés à la cuisine, la gestion du budget des ménages, l’informatique.

Ceux qui remplissent les conditions d’accès à une boutique solidaire sont suivis par Brigitte Penet, une assistante sociale aujourd’hui retraitée et dont l’aide et l’analyse sociale sont essentielles à la prise en charge des cas. Les salles de classe, lieu d’accueil, de rencontres et d’achats, sont situées dans un espace mis à disposition par la commune de l’ancienne école primaire d’Oisemont.

L’activité vestimentaire

Oisemont Solidarité gère douze caisses collectrices de vêtements et d’équipements personnels. L’association des Ponts Verts de Sénarpont, avec laquelle un partenariat s’est construit, dispose d’un point de vente de vêtements. Sur les ventes réalisées en 2019, Pont Verts a fait don de 3 300 € à Oisemont Solidarité.

Oisemont Solidarité en 2020

Avec une année excédentaire de 7 675,48 € et des fonds existants, le budget de l’association est vert. Ce qui réfléchit sereinement sur les projets de l’année a déjà commencé. Toutes les activités d’Oisemont Solidarité ont été maintenues pendant l’incarcération. Les effectifs ont diminué, les barrières ont été prises: horaires de rendez-vous prédéterminés, passages individuels, respect de la distance physique et mise à disposition de solutions alcoolisées, gants et masques obligatoires.

Pour l’avenir, la création d’un vivier d’économie solidaire (vestiaires, ressources, garage solidaire, etc.) est notamment envisagée. L’étude de faisabilité est en cours et nécessite un large soutien des partenaires publics et privés. De par sa taille, le lieu ne peut être exclusivement occupé ou investi par Oisemont Solidarité.