Accueil » News » Maroc, USA, Japon, quels sont les touristes autorisés ou non en Europe ?

Maroc, USA, Japon, quels sont les touristes autorisés ou non en Europe ?

  • par


Réouverture des frontières : Maroc, USA, Japon, quels sont les touristes autorisés ou non en Europe ?

L’Union européenne a dévoilé la liste des 15 pays dont les ressortissants sont autorisés à voyager en Europe. USA, Algérie, Maroc, Japon… Qui est concerné par cette réouverture des frontières au 1er juillet 2020 ?

[Mis à jour le 02 juillet 2020 à 11h07] Les frontières de l’Union européenne sont enfin rouvertes ! Si depuis mercredi 1er juillet il est possible pour les habitants d’autres pays à travers le monde de s’y rendre, tout le monde n’est cependant pas le bienvenu. Après de longues discussions, les Vingt-Sept ne se sont mis d’accord que sur une quinzaine de pays. Néanmoins, cette liste sera actualisée toutes les deux semaines. Le site Re-open UE a également été mis à la disposition des voyageurs européens. Il permet de connaître les conditions d’entrée et les restrictions par pays (quarantaine, test…). 

En ce qui concerne les pays autorisés d’accès en Europe dès le 1er juillet, la liste dévoilée comprend l’Algérie, l’Australie, le Canada, la Géorgie, le Japon, le Monténégro, le Maroc, la Nouvelle-Zélande, le Rwanda, la Serbie, la Corée du Sud, la Thaïlande, la Tunisie, l’Uruguay, auxquels s’ajoute la Chine, sous condition de réciprocité. Sont aussi admis les voyageurs d’Andorre, Monaco, du Vatican et Saint-Marin. Les Européens ont privilégié les visiteurs venus de pays dont la situation épidémiologique est semblable à celle de l’UE, où la pandémie a reflué, voire meilleure. Le taux de nouveaux cas de Covid-19 ne doit pas excéder 16 pour 100 000 habitants (moyenne dans l’UE) sur les 14 derniers jours. L’Algérie, bien qu’inscrite sur la liste de l’UE, a annoncé dimanche soir que ses frontières resteraient fermées jusqu’à nouvel ordre en raison d’une recrudescence des cas. Côté Maroc, aucune date n’a été encore été fixée pour la réouverture des frontières.

La liste officielle des pays autorisés à voyager en Europe ne comprend donc pas les Etats-Unis, la Russie, le Brésil, Israël, la Turquie ou encore l’Inde, des pays toujours bloqués car comptant encore trop de cas de coronavirus. Attention, cette interdiction de voyage vers l’Union européenne ne concerne pas les ressortissants et résidents de l’Union et leurs familles, ni lesprofessionnels de la santé, les travailleurs saisonniers, les diplomates, ni les voyageurs se déplaçant pour des motifs familiaux impérieux. La situation sanitaire est également inquiétante en Amérique latine et dans les Caraïbes, où le bilan pourrait dépasser 400 000 morts dans les trois mois si des mesures sanitaires plus strictes ne sont pas prises dans cette région, selon l’Organisation panaméricaine de la santé (OPS). La Commission a cependant recommandé une réévaluation toutes les deux semaines afin de s’adapter à l’état de la contamination dans ces pays. Retrouvez ci-dessous la carte de réouverture des frontières en Europe avec un code couleur pour les pays pour lesquels l’accès est autorisé, bientôt autorisé, avec test négatif ou non accessible pour le moment ou avec quarantaine.

Infographie: Europe : où les touristes Français peuvent-ils voyager ? | Statista Vous trouverez plus d’infographie sur Statista

  • Le gouvernement italien a rouvert ses frontières aux citoyens européens le 3 juin dernier. Il a également annulé la quarantaine obligatoire pour les visiteurs étrangers dans la péninsule, d’après des sources officielles. Ces mesures s’appliquent « dans le respect des liens dérivant de l’ordre juridique de l’Union européenne », précise le communiqué.
  • L’Espagne a rouvert le 2 juin ses frontières terrestres, aériennes et ferroviaires avec le reste de l’UE.
  • Du côté du Portugal, la date de réouverture des frontières reste fixée au 1er juillet pour accueillir des voyageurs.
  • L’Autriche et l’Allemagne ont rétabli, lundi 15 juin, la libre circulation à leur frontière commune. Cet assouplissement permet notamment les voyages d’affaire et les visites familiales. La Suisse a également rouvert ses frontières aux Français, les autorités estimant que les conditions sanitaires « en France et en Europe » sont réunies. 
  • Le Royaume-Uni a annoncé la mise en place d’une quatorzaine obligatoire pour les voyageurs arrivant de l’étranger. Cette mesure, qui sera réexaminée  » toutes les trois semaines » , doit accompagner le déconfinement progressif du Royaume-uni. Les voyageurs en quarantaine, à leur domicile ou à l’hôtel, feront l’objet de contrôles aléatoires et les contrevenants s’exposeront à une amende de 1 000 livres selon la presse britannique. Les compagnies aériennes British Airways, EasyJet et Ryanair ont annoncé le 12 juin avoir lancé une action en justice contre le gouvernement britannique afin qu’il renonce à la quarantaine imposée aux voyageurs arrivant au Royaume-Uni.
  • Les autorités irlandaises déconseillent toujours tout voyage non-essentiel à destination de leur pays.
  • En Grèce, le tourisme a repris, lundi 15 juin, avec des vols autorisés en provenance de plusieurs pays de l’UE dont la France. Les voyageurs décollant de l’Union européenne ne sont pas soumis à des mesures strictes de quarantaine, à l’exception des passagers en provenance des régions les plus touchées par le coronavirus : l’Ile-de-France, quatre régions italiennes, quatre autres en Espagne… « Cela dépendra maintenant de l’aéroport d’origine, non du pays (d’origine) », a expliqué un responsable du gouvernement à l’AFP. A partir du 1er juillet, les vols internationaux seront autorisés vers tous les aéroports de Grèce. Les visiteurs seront éventuellement tenus de passer  » un test d’échantillonnage aléatoire à l’arrivée « , affirme l’office de tourisme.
  • La France fait partie des six nouveaux pays autorisés à se rendre à Malte cet été. La réouverture des frontières se fera dès le 1er juillet pour toutes les régions françaises hors Ile-de-France et à partir du 15 juillet pour l’ensemble de l’Hexagone
  • Lundi 15 juin, la Belgique a rouvert ses frontières avec les autres pays de l’Union européenne, le Royaume-Uni et les quatre pays de l’espace Schengen non membres de l’UE. La Première ministre a toutefois recommandé aux voyageurs de s’assurer que leur déplacement était possible car « chaque pays décide seul de l’ouverture de ses frontières » à ses propres conditions. 
  • Les Français peuvent à nouveau franchir la frontière avec l’Andorre depuis le 1er juin.
  • Les frontières du Danemark ont rouvert lundi 15 juin. Une réouverture pour les ressortissants allemands, norvégiens et islandais uniquement, repoussant à la fin de l’été l’entrée sur son territoire des ressortissants des autres pays de l’UE et du Royaume-Uni. 
  • Lundi 15 juin, la Norvège a rouvert ses frontières aux autres pays nordiques uniquement, à l’exception de la Suède.
  • Le 13 juillet, les mesures imposées aux frontières seront levées pour 12 pays européens jugés « sûrs », mais la France n’en fait pas partie.
  • L’Islande impose des tests au Covid-19 aux personnes ne souhaitant pas effectuer de quarantaine.
  • Le Premier ministre croate a annoncé la réouverture des frontières du pays pour les ressortissants de dix pays de l’Union européenne, dont l’Allemagne, la Slovénie et l’Autriche. Pour le moment, les citoyens français, espagnols et italiens ne peuvent toujours pas se rendre en Croatie.
  • La Roumanie n’accueille que ses propres ressortissants.
  • Les voyages à destination de Chypre sont impossibles jusqu’à nouvel ordre.
  • La Chine assouplit progressivement ses contrôles aux frontières au mois de juin après les Deux Sessions, l’événement politique annuel le plus important du pays. Les passagers devront faire l’objet d’un dépistage du nouveau coronavirus à leur arrivée sur le sol chinois. En Inde, la suspension des vols commerciaux à l’international est maintenue jusqu’à nouvel ordre.
  • Depuis le 3 avril et jusqu’à nouvel ordre, toute personne non japonaise ayant séjourné dans un pays à risque, incluant le France, l’Espagne ou encore le Portugal ne peut entrer sur le territoire japonais. La  CAAT (autorité de l’aviation civile de Thaïlande) a prolongé l’interdiction des vols de passagers entrants sur son territoire jusqu’à la fin du mois de juin.
  • La Russie a annoncé lundi une réouverture partielle de ses frontières, fermées depuis mars en raison de la pandémie de coronavirus. Selon un décret signé par le Premier ministre, Mikhaïl Michoustine, les Russes pourront quitter le territoire national pour des raisons médicales, professionnelles ou liées aux études. Quant aux ressortissants étrangers, ils pourront seulement entrer en Russie pour se faire soigner ou s’occuper de proches.
  • Les Maldives rouvriront leurs frontières pour le voyage à l’étranger et le gouvernement autorisera les hôtels à recevoir des visiteurs à partir du 15 juillet.
  • Les Etats-Unis et le Canada ont décidé de prolonger la fermeture de leur frontière commune jusqu’au 21 juillet pour tous les déplacements non essentiels. Il en ira de même pour la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique.
  • À Cuba, les écoles restent fermées, le transport public suspendu et l’usage du masque obligatoire dans les rues, mais le pays commence à envisager la réouverture de ses frontières aux touristes avec des compagnies aériennes qui proposent des billets d’avion pour le mois de juillet.​
  • Le Ministère du Tourisme de la République Dominicaine (MITUR) a annoncé que le pays sera prêt à recevoir des touristes internationaux à partir du 1er juillet, date prévue pour le lancement de la phase 4 du plan de désescalade des mesures annoncées par la Commission de haut niveau pour la prévention et le contrôle du coronavirus.

L’ensemble des pays africains gardent leurs frontières fermées pour le moment. Le Maroc et l’Algérie ont interrompu leurs vols internationaux mais le rapatriement de ressortissants français est toutefois autorisé par nécessité. La Tunisie est le seul pays ayant annoncé la réouverture de ses frontières maritimes, terrestres et aériennes pour le 27 juin. Le Maroc doit entamer jeudi sa deuxième phase d’allègement des mesures très strictes instaurées pour lutter contre la pandémie de Covid-19 mais les frontières extérieures restent fermées.

En Egypte,  » nous préparons le terrain pour que les touristes du monde entier trouvent une destination […] dans des conditions sanitaires exemplaires », assure le ministre du Tourisme Khaled El-Enani, lors d’un entretien avec l’AFP.

Les Australiens pourront se rendre en Nouvelle-Zélande et vers d’autres pays du Pacifique dès le 1er juillet prochain. En revanche, l’Australie ne prévoit pas pour le moment d’ouvrir ses frontières avec d’autres pays comme les États-Unis ou la France. Les liaisons touristiques vers les autres pays devraient reprendre au mois de septembre.

Une nouvelle étude de l’Organisation mondiale du tourisme (OMT) montre que le monde a amorcé un lent mouvement de réouverture, à mesure que les destinations assouplissent, avec prudence, les restrictions sur les voyages imposées en réponse à la Covid-19. Il ressort de l’étude que 7 destinations ont assoupli leurs restrictions sur les voyages entrepris à des fins de tourisme international. Parallèlement, plusieurs autres destinations sont engagées dans d’importantes discussions sur la réouverture des frontières. Le rapport constate que 100% du total des destinations dans le monde maintiennent, sous une forme ou une autre, des restrictions liées à la Covid-19 sur les voyages. De plus, au 18 mai 2020, 75% gardaient leurs frontières complètement fermées au tourisme international. Dans 37% des cas, les restrictions sur les voyages ont été en place pendant 10 semaines et 24% des destinations mondiales ont eu des restrictions en place pendant 14 semaines ou plus. Toutes les régions de l’OMT ont plus de 65% de leurs destinations complètement fermées au tourisme : l’Afrique (74%), les Amériques (86%), l’Asie-Pacifique (67%), l’Europe (74%) et le Moyen-Orient (69%).