Accueil » News » Bonus pour l’achat d’un vélo électrique: comment ça marche?

Bonus pour l’achat d’un vélo électrique: comment ça marche?

  • par

Avec la déconférence, le retour des beaux jours, la peur des embouteillages, la multiplication des itinéraires cyclables en ville, et certainement la prime de 50 € appliquée par l’État aux réparations, les réparateurs de vélos sont débordés.

Vous pouvez également envisager de passer à des achats neufs ou d’occasion? Il est maintenant temps de vous aider dans vos dépenses, car les montants sont davantage une incitation à des dépenses qui restent élevées pour un bon vélo électrique. Une fois décidé, cependant, vous savez que vous n’êtes pas seul à vouloir un vélo. Il est très fréquenté sur les étagères des grandes marques de sport et dans les magasins de vélos. Vous devez donc vous attendre à un retard. Soutenues par l’aide, les ventes ont en effet été stimulées ces dernières semaines.

Les aides à l’achat sont acheminées exclusivement par les mairies et agglomérations. L’État fournit également des aides aux non-assujettis, mais uniquement en complément des aides locales existantes et pour un montant cumulé allant jusqu’à 200 €.

En savoir plus sur l’aide nationale

Pour postuler à la subvention de l’Etat pour l’achat d’un vélo à assistance électrique (EAU), vous devez être majeur, résider en France, avoir reçu un accompagnement dans le même but alloué par une commune et disposer d’un revenu fiscal de référence par action inférieure ou égale à 13 489 € l’année avant l’achat du vélo. La subvention ne s’applique qu’à un nouveau vélo.

La demande d’assistance doit être introduite via un formulaire spécifique au plus tard 6 mois après la date de facturation du vélo.

Dans le Rhône

Dans la zone métropolitaine de Lyon, la métropole a connu la plus forte accélération. Avant les élections municipales, la communauté a augmenté le « bonus vélo » début juin. Précédemment limité à 100 euros, il est passé à 500 euros. Il est valable du 17 mars au 30 décembre 2020.

Trois conditions à remplir

En pratique, l’aide s’applique aux articles nouveaux et accessoires. Il s’agit de trois grandes catégories d’équipements: les vélos à assistance électrique (ou vélos « classiques » équipés d’un moteur électrique), les vélos pliants et les vélos cargo ou familiaux, mais également adaptés aux personnes à mobilité réduite ou handicapées.

Trois conditions doivent être remplies pour bénéficier de l’aide. L’acheteur doit avoir plus de 16 ans et résider dans l’une des 59 communes du Grand Lyon. Il doit également acheter auprès d’un revendeur professionnel sur le territoire de la Métropole de Lyon (y compris les grandes marques) ou d’un atelier associatif pour l’auto-réparation de la région.

Seules les personnes physiques peuvent demander cette aide. Les entreprises ne peuvent prétendre à ce soutien.

Pour soumettre votre demande d’assistance, vous devez fournir une copie de la facture d’achat du vélo éligible à l’assistance. La facture doit contenir le nom, le prénom et l’adresse de l’acheteur. La facture présentée doit être réglée afin d’aider la Métropole.

Pas de test de moyens

Les délais de traitement dépendent du nombre de demandes reçues par Metropolis. En moyenne, l’aide est considérée comme ayant été versée dans les 30 jours suivant la transmission du dossier complet aux services métropolitains.

Bon à savoir, il est possible de recevoir plusieurs aides dans la même famille si vous achetez plusieurs vélos car l’assistance est individuelle. Cependant, chaque personne ne peut demander de l’aide qu’une fois tous les 4 ans après l’achat.

Le Conseil métropolitain a réservé une enveloppe de 200 000 € pour cette aide à l’achat. Lorsque le montant total a été payé, le Conseil métropolitain décide des mesures à prendre. Il n’y a donc peut-être pas de « vélo premium » pour tout le monde … A moins que la nouvelle majorité s’installe ce jeudi autour du nouveau président, Bruno Bernard (EELV), n’en décide autrement.



Photo Le Progrès / E.C

Procédures d’assistance à la Métropole de Lyon

Pour ce faire, la Métropole de Lyon a mis en place une plateforme de services en ligne appelée Toodego. Pour soumettre votre demande en ligne, vous devez disposer d’un compte « Grand Lyon Connect » ou « France connect » pour être identifié sur la plateforme Toodego.

Le dossier complet doit être adressé par courrier à Métropole de Lyon – Subvention vélo – 20 rue du Lac – CS 33569, 69505 Lyon Cedex 03.

Vous devez remplir un formulaire de demande, une convention de subvention (en double exemplaire) et une déclaration sous serment.

Documents justificatifs: copie de la facture d’achat avec nom et adresse du bénéficiaire et indication du type de vélo acheté, preuve de réception, RIB. Pour les vélos à assistance électrique et les appareils permettant de convertir un vélo en vélo à assistance électrique, une copie du certificat d’homologation du vélo ou de la notification technique ou un certificat de conformité à la norme NF EN 15194.

Dans le Rhône, vous devez également vous renseigner auprès de votre commune d’habitation qui, selon les cas, peut également vous avoir accompagné dans l’achat d’un vélo à assistance électrique.

Par exemple, à Mornant, le CCAS (Centre Communal d’Action Sociale) propose à ses résidents 150 ou 250 € d’aide (selon le quotient familial) pour l’achat d’un vélo à assistance électrique (EAU).

À Dardilly, une bourse éco-citoyenne a été approuvée en mars 2019. Ceci est limité à 250 € (25% du montant total TTC de la facture)

En 2020, le soutien financier proposé s’élève à 100 € par équipement nouvellement acheté et par résident avec un grand bénéficiaire à Oullins sans test de moyens. Dans le sud-ouest de Lyon, le même montant à Irigny.

Dans l’Ain

La commune des communes de la Plaine de l’Ain dispose d’une aide à l’achat d’un vélo électrique jusqu’à un maximum de 15% du prix d’achat et 300 euros, limitée à une aide par ménage pour les utilisateurs de TER et les résidents de la zone travaillant dans 15 km de chez eux.

La communauté urbaine du bassin de Bourg-en-Bresse (CA3B) n’a encore proposé aucune subvention. « Nous avons la volonté politique de faire pression pour une utilisation plus cohérente du vélo, mais les principes et méthodes restent à discuter », a déclaré Jean-François Debat, chef de cabinet du président de l’agglomération et maire de Bourg. Réflexion également de la part de la commune de Bourg, qui développe certains grands axes.



Tout le monde veut faire du vélo. L’électricité le rend accessible aux moins sportifs et aux plus âgés. Photo Le Progrès / Joël PHILIPPON

Dans la loire

L’agglomération de Roannais peut apporter un soutien jusqu’à 200 € avec un maximum de 20% du prix HT par vélo ou scooter électrique.

A condition d’être majeur, vous achetez neuf auprès des 5 vendeurs partenaires qui habitent l’une des 40 communes de l’agglomération Roannaise.

Si vous choisissez la réparation, vous pouvez gagner 50 €

Le plan de relance du vélo a été élaboré par le Ministère de la transition écologique et inclusive depuis le 11 mai dans le cadre du déconfinancement. Il fait partie du programme Alvéole, réalisé en collaboration avec la Fédération des cyclistes (FUB). Cette assistance prend la forme d’une remise de facture hors taxes pouvant aller jusqu’à 50 € par vélo.

Pour en profiter (ce n’est pas obligatoire), vous pouvez vous inscrire à l’avance sur le site coupdepoucevelo.fr

L’autre solution est de contacter l’un des réparateurs ou ateliers d’auto-réparation mentionnés, la liste est sur la plateforme. Rendez-vous ensuite à l’atelier choisi avec votre vélo et justificatif de domicile. Emportez un téléphone portable avec vous pour vous inscrire, car vous recevrez un code SMS.



Le budget du plan gouvernemental pour les vélos est passé de 20 millions d’euros à 60 millions d’euros, en particulier pour financer 50 euros pour les réparations de vélos. Illustration Le Progrès / Rémy PERRIN

Une fois équipé, il vous suffit de commencer. Avec précaution.