Taxe sur l’achat d’une machine d’occasion

Amortissement de ma machine d’occasion au niveau comptable

Lorsque vous achetez une nouvelle machine industrielle, celle-ci en est une actifs matériels et aussi une machine d’occasion. Jusque-là, aucune distinction n’était possible entre les deux appareils. En revanche, en matière d’amortissement, les biens d’occasion ne suivront pas les mêmes règles. Ainsi, les équipements d’occasion ne bénéficieront pas d’un solde dégressif, comme c’est le cas avec une machine neuve, mais devraient lui être appliqués amortissement linéaire. Que pouvez-vous me répondre, peu importe? Il y a une nuance entre l’équilibre linéaire et l’équilibre décroissant. En fait, lorsqu’il s’agit d’un solde dégressif, la “perte” de la valeur de l’équipement au cours des premières années se produit beaucoup plus rapidement, par opposition à l’amortissement linéaire, montant de l’amortissement (rente) ne change pas d’un exercice à l’autre (12 mois) ni le taux d’amortissement.

Un petit exemple pour illustrer le concept d’amortissement linéaire:

Vous achetez une presse Fanuc S-2000i 300B pour 97 000 € HT La machine a été mise en service le 15 juin 2013.

La base à amortir est alors de 97 000 €. Ensuite, vous devez calculer les rentes par an pour connaître le paiement annuel qui fera disparaître le montant de la dette de la machine. Pour effectuer ces calculs ou connaître les bases théoriques de l’amortissement linéaire, veuillez visiter www.l-expert-comptable.com.

Un autre point distinctif est que la période d’amortissement des biens neufs et d’occasion n’est pas la même. Celui des équipements usagés dépend de la durée de vie. Il vous appartient donc d’évaluer l’état de santé de votre machine et la date probable de l’échange. Si la machine est en très mauvais état, vous pouvez supposer que la durée de vie sera de 2 à 3 ans. Quant au taux d’amortissement de votre équipement, il suit la règle générale, c’est-à-dire incluant un taux entre 10 et 20%.

J’achète mon équipement dans une devise différente

Un autre cas qui modifie également le calcul de l’amortissement de votre machine d’occasion, en achetant dans une devise différente. S’il s’agit d’un achat en dehors de la zone euro et que la machine a été acquise dans une devise différente, cette machine sera enregistrée comme une transaction en euros ou dans votre devise. Ce montant doit être obtenu par conversion le jour de la facturation. Si la machine est obtenue à crédit, nous sommes en présence d’une soi-disant dette en devises.

De plus, un achat dans une autre devise est assez intéressant. Avec un dollar faible, les produits européens (exprimés en euros) sont plus chers et donc moins attractifs.

Plus l’euro est élevé, plus il est intéressant d’acheter en dollars. Il peut donc être avantageux d’acheter une machine dans une devise comme le dollar si l’euro est appelé “fort”.