Accueil » News » Réunion matinale AOF France / Europe – La prudence est de mise concernant une explosion de statistiques incluant l’emploi privé aux Etats-Unis

Réunion matinale AOF France / Europe – La prudence est de mise concernant une explosion de statistiques incluant l’emploi privé aux Etats-Unis

  • par

(AOF) – Les marchés européens devraient légèrement baisser malgré une deuxième partie de la séance de Wall Street. Outre le risque pour la santé aux États-Unis – où l’expert en épidémie Anthony Fauci a averti que le nombre de personnes nouvellement infectées pourrait atteindre 100 000 par jour – la prudence des investisseurs s’explique par les nombreuses données économiques. Ils attendent les indices (définitifs) des directeurs d’achats du secteur manufacturier en juin, mais surtout l’évolution des emplois du secteur privé. 3 millions auraient dû être créés.

Analyse technique du CAC 40

D’un point de vue graphique, l’agence de design DayByDay observe une petite bougie noire à faible mèche, produite en volumes moyens de 3,6 milliards d’euros. Les prix n’ont toujours pas réussi à relancer la dynamique: ils se déplacent entre les deux écarts haussiers et baissiers, comblés mais agissant comme des pousseurs. Les indices européens peinent à trouver une tendance, contrairement aux indices américains.

Les valeurs à suivre aujourd’hui

AIRBUS

Airbus a annoncé son intention d’ajuster ses effectifs mondiaux et d’ajuster la taille de ses opérations d’aviation commerciale en réponse à la crise de Covid-19. Cet ajustement devrait supprimer environ 15 000 emplois d’ici l’été 2021, dont 5 000 en France et 5 100 en Allemagne. Environ 135 000 personnes y travaillent. L’avionneur affirme que l’activité de l’aviation commerciale a chuté de près de 40% ces derniers mois, tandis que l’industrie dans son ensemble fait face à une crise sans précédent.

ASSURANCES CNP

CNP Assurances a annoncé le succès de son émission obligataire de 750 millions d’euros à échéance le 30 juin 2051, à un taux d’intérêt fixe de 2,5% jusqu’au 30 juin 2031. Cette émission constitue un capital réglementaire de niveau 2 selon Solvabilité 2 ligne directrice. L’obligation a été placée auprès de plus de 100 investisseurs, principalement situés en France, au Royaume-Uni, en Irlande, en Allemagne, en Autriche, en Italie, en Espagne et en Suisse, avec des commandes totalisant plus de 1,2 milliard d’euros.

PLUS AGRÉABLE INTERACTIF

Le Groupe Pharmagest se rapproche d’Asca Informatique et renforce sa position de spécialiste de l’étiquetage électronique en pharmacie. A ce jour, Asca Informatique équipe plus de 1 400 pharmacies en France. Le Groupe Pharmagest équipe 400 pharmacies en Europe sur ce marché avec son produit OffiTag. Cette prise de participation majoritaire par le groupe Pharmagest au capital d’Asca Informatique permettra notamment à cette dernière de poursuivre sa politique d’exportation de son offre sur la France et d’ouverture à l’Europe.

CASINO

Casino a finalisé la cession de sa filiale Vindémia, leader de la grande distribution dans l’océan Indien, pour une valeur d’entreprise de 219 millions d’euros. Le produit de la vente s’élève à 207 millions d’euros sur la base de la dette financière nette et d’un besoin en fonds de roulement estimé au 30 juin 2020, dont 186 millions d’euros reçus aujourd’hui. La finalisation de cette vente est soumise à l’autorisation de l’Autorité de la concurrence.

Chiffres macroéconomiques

Les investisseurs attendront en juin les indices (finaux) des directeurs d’achat du secteur de la production pour la France à 9h50, l’Allemagne à 9h55, la zone euro à 10h et les États-Unis à 15h45.

Le taux de chômage en juin en Allemagne sera connu à 9h55.

Aux Etats-Unis, l’évolution de l’emploi dans le secteur privé sera révélée à 14h15 en juin, l’indice des achats des achats (ISM) à 16h00 en juin, tandis que les dépenses de construction en mai.

Les stocks de pétrole aux États-Unis sont publiés à 16h30 et le procès-verbal de la dernière réunion de politique monétaire de la Fed à 20h00.

Ce matin, l’euro était en baisse de 0,06% à 1,1226 $.

Hier à Paris

Les marchés boursiers européens ont clôturé une séance volatile dans un ordre fragmenté. Pour cette dernière session d’un semestre historique, les investisseurs européens ont donc longtemps privilégié la prudence. Ils s’inquiètent de la résurgence de la pandémie en Chine, mais surtout au Royaume-Uni et aux États-Unis. Incertain sur la majeure partie de la séance, le CAC 40 a finalement cédé 0,19% à 4 935,99 points. Sur le mois, la Bourse de Paris affiche un bénéfice de 3,6%. Grâce notamment à un solide deuxième trimestre (+ 12,7%), il a limité sa baisse à 17,4% depuis le début de l’année.

Hier à Wall Street

L’indice S&P 500 a progressé de 1,54% à 3 100,29 points, portant le bénéfice à 20% au cours du trimestre. Les marchés boursiers ont été soutenus mardi par une confiance des consommateurs meilleure que prévu en juin. Ils ont également bénéficié de bonnes publications dans le secteur des semi-conducteurs: Xilinx et Micron. Les investisseurs ont ignoré la résurgence de l’épidémie de Covid-19 dans plusieurs États américains. Le Dow Jones a atteint 0,85% à 25 812,88 points mardi et 17,8% pour le trimestre. Le Nasdaq Composite a atteint 1,87% à 10 058,77 points et 30,6% respectivement