Nous avons testé le surf électrique sur le canal de la Deûle

Lille: Nous avons testé le surf électrique sur la Deûle – 20 minutes

  • L’entreprise nordique Takuma a développé une planche de surf électrique.
  • Le navire vous permet de survoler l’eau jusqu’à 35 km / h.
  • Un beau jouet qui coûte encore près de 7 000 euros.

Brice de Lille. Personne ne peut dire que Lille n’est pas un
spot de surf. Il est certain,
la Deûle n’est pas connue pour ses vagues, à moins que vous n’attrapiez l’avant d’une barge. cependant, 20 minutes monté sur une planche sur le canal, et ce n’était pas une pagaie ou une vieille pagaie. La société lilloise Takuma nous a invité mardi à tester le e-foil (surf électrique) et nous n’y résistons pas, pas même des tasses d’eau ancienne.

Takuma est une entreprise spécialisée dans la conception de matériel de ski. Elle est en partie basée à Lille car une grande partie de l’équipe vient du nord. L’un des fondateurs, Cyril Coste, ancien champion du monde junior de kite surf, est originaire de Dunkerque. Vivant maintenant au Japon, il a donné à sa boîte le nom de son fils: Takuma. C’est également lui qui a développé l’e-foil, dont le premier prototype est sorti il ​​y a deux ans.

Jusqu’à 35 km / h grâce au moteur électrique de 5 ch

«C’est une étagère avec un mât, une aile, un stabilisateur et un moteur électrique de près de 5 ch. Y compris la batterie, l’ensemble pèse environ 30 livres “, a déclaré Thomas Bevilacqua, l’autre fondateur de Takuma. Le moteur est contrôlé par une petite télécommande qui ressemble à une clé Nintendo Wii.

Sans costume malgré la fraîcheur de l’eau et de l’air ambiant, Thomas nous fait une démo. “Plus vous obtenez de vitesse, plus l’image de marque est stable. Remettez ensuite un peu de poids pour décoller », dit-il. Et pour le voir, il semble en effet aussi simple que sur papier. “Nous avons essayé Vincent Cassel et il est devenu accro”, a-t-il déclaré.

C’est notre tour et vu la couleur de la Deûle nous n’hésitons pas à enfiler un costume complet. “Nous commençons à genoux”, explique notre moniteur. N’hésitez pas à faire le tour, surtout à faire demi-tour. Sans nous le dire, nous prenons le coup assez rapidement. Maintenant, reposez-vous pour voler. En se reculant un peu, le surf est en effet levé. La sensation de glisser sur l’eau est réelle, même si elle ne dure pas très longtemps dans notre cas …

Un prix d’achat cher mais disponible à la location

Le drame commence lorsque le patron de Takuma nous encourage à prendre la position debout. Après un début désagréable, on se tient debout quelques secondes avant de goûter l’eau du canal. Les autres tentatives se terminent de la même manière. “Vous apprenez à maîtriser en quelques heures”, explique Thomas Bevilacqua. Est. Ce ne sera pas notre cas ce mardi. Après une vingtaine de minutes, nous retournons sur la plate-forme. La machine peut être électrique, nous laissons les jambes fatiguées et en mousse. Une initiation difficile mais toujours amusante.

Disponible à la vente, l’e-foil de Takuma coûte près de 7 000 euros, “la moitié du prix de nos concurrents américains”, a expliqué Thomas Bevilacqua. Si l’achat n’est pas accessible à la plupart des échanges, nous pouvons également le louer. Dans la région, cela est principalement possible à Berck-sur-Mer et Bray-Dunes.

Faites l’expérience de la glisse et de la lévitation avec une première planche à roulettes supraconductrice



124

actions