Accueil » News » impact sur les opportunités de carrière informatique au Maroc

impact sur les opportunités de carrière informatique au Maroc

  • par

CONTRE.Le contenu est une communication commerciale. Il n’est pas écrit par des journalistes de Comme il est.

Une première dans le secteur informatique, avec cette visioconférence en direct animée par la multinationale everis, installée à Cabo Negro depuis 2016, avec plus de 27 000 employés dans le monde et 150 au centre du nord du Maroc.

Fred Sabbah, PDG d’Everis, a invité un panel d’orateurs à ce webinaire en direct avec Amine Zarouk, présidente de l’APEBI Maroc, Alexandra Montant, DGA de Rekrute.com, et Abdellatif Moukrim, doyen de la Faculté des sciences de Tétouan. Telles sont les principales conclusions de ce webinaire.

Pour comprendre comment cette crise a affecté différents secteurs, le webinaire a commencé avec l’intervention de M. Zarouk.
Selon le président d’Apebi « tous les secteurs sont concernés, le secteur informatique ne fait pas exception. Mais ce n’est pas le plus touché, on ne reste pas immobile comme, par exemple, le secteur du tourisme« .

« L’informatique est un macro secteur qui regroupe distributeurs de matériel informatique, sociétés de services, startups, sociétés offshore et opérateurs télécoms … Tous ne sont pas concernés de la même manièreil ajouta.

Sabbah le confirme, ajoutant que pour le secteur informatique et dans le cas d’Everis, un ajustement très rapide a eu lieu et 100% des professionnels de l’entreprise sont passés en mode télétravail en 24 heures.

« Cette crise sera positive pour l’industrie à moyen terme car c’est la réticence au numérique et à l’informatique qui a toujours bloqué le développement de certains grands projets.Ajoute Zarouk. « Nous avons des entreprises qui hésitaient à embaucher des personnes qui travaillent à distance ou en dehors de leur entreprise, mais qui sont plus flexibles aujourd’hui. « 

Comme le souligne M. Sabbah, le secteur de la délocalisation devrait sortir de la situation en raison de la réduction probable des coûts pour les entrepreneurs et de la faisabilité de l’exécution à distance du projet, comme indiqué. « La numérisation va s’accélérer non seulement dans le secteur privé, dans l’administration, mais aussi dans l’éducation et même dans le processus de recrutement»A-t-il souligné.

Numérisation du processus de recrutement

« Il y a également eu de nombreux changements du côté du recrutementDit Alexandra Montant, DGA de ReKrute.com. « Nous sommes passés au numérique, en particulier pour les entretiens et la signature des contrats, qui ont été effectués à distance pendant les périodes COVID, et cela a bien fonctionné.« 

Montant a également noté qu’il y avait un gel complet des embauches au cours des premiers mois de la crise. Et qu’il a commencé à un rythme normal à partir de mai. everis est l’une des entreprises qui a continué à recruter en masse au cours de cette période pour atteindre son objectif de recruter plus de 70 personnes et atteindre les 200 talents d’ici 2020. L’entreprise a également transformé l’ensemble de son processus de recrutement en ligne.

Mme Montant dit qu’elle s’attend à une explosion des embauches dans le secteur des TI parce qu’il y en a un réel besoin. « Rien qu’en 2019 sur ReKrute, il y avait 315 000 postes vacants pour les profils informatiques« .

Préférez l’informatique dans les universités et la formation continue

Pour répondre aux besoins des entreprises en matière de recrutement de jeunes lauréats, Abdellatif Moukrim, doyen de la faculté des sciences de Tétouan, a déclaré: « qu’il sera nécessaire d’augmenter le nombre d’étudiants dans le domaine de l’informatique, d’organiser une formation continue avec les entreprises pour répondre à ce besoin, de permettre aux travailleurs de travailler indépendamment de l’espace et du temps, et de soutenir la numérisation dans Maroc« .

La faculté de Tétouan, qui compte près de 9 000 étudiants et plus de 200 enseignants-chercheurs, s’est également rapidement adaptée pour poursuivre le cours grâce à des sessions virtuelles organisées en 48 heures qui ont encouragé la faculté à envisager le e-learning dans développer l’avenir.

Pour sa part, Moukrim a souligné qu’en 2019, une formation de recyclage a toujours été dispensée pour former les étudiants en mathématiques, physique ou biologie au développement informatique afin de combler le manque de ressources.

Le télétravail sera-t-il organisé de manière durable?

Le thème du télétravail a naturellement été évoqué du fait de l’incarcération et de l’adaptation rapide des entreprises du secteur à ce nouveau modèle économique.

everis avait déjà mis en place un programme de flexibilité everFlex depuis 2019 pour permettre à ses employés de télétravailler 1 jour / semaine. Avec cette expérience, tout indique que le télétravail sera encore plus répandu et restera dans le panorama marocain, a déclaré le PDG d’Everis.

Selon lui, « Nous continuerons le télétravail jusqu’en septembre au moins et prévoyons d’offrir à nos employés encore plus de flexibilité à l’avenir. Dès le départ, notre priorité a été de prioriser la santé de nos équipes, et nous continuerons de le faire.« .

Selon Mme Montant, le télétravail n’existait pas au Maroc, ou exceptionnellement dans certaines entreprises. « Seulement 14% des employés ont déjà télétravaillé parce qu’ils étaient malades ou en congé« . « Après COVID, nous avons eu des entreprises qui télétravaillaient dans les 24 heures, et ce fut un choc positif pour les employés, les gestionnaires et les directeurs.« 

La ReKrute DGA offrait également certains des avantages du télétravail, en termes de recrutement, comme la mise à disposition de personnes éloignées pour travailler dans n’importe quelle ville et le recrutement de personnes auparavant inaccessibles.

« Les personnes qui travaillent comme pigistes se rendent compte que leur salaire n’est pas garanti en cas de crise. De nombreuses personnes ont donc commencé à chercher un emploi dans les entreprises, ce qui offre aux entreprises la possibilité de recruter des seniors qui n’étaient pas disponibles auparavant.», Explique Mme Montant.

Smart Working: l’innovation d’Everis Maroc pour plus de flexibilité

De plus, everis lance une campagne de recrutement basée sur la recherche de profils souhaitant télétravailler à 100%: Smart Workers ©.

Selon M. Sabbah, « l’expérience Smart Worker est une proposition pour les professionnels qui aiment la flexibilité, l’autonomie, l’organisation mais surtout la concentration sur les résultats. Cette initiative s’adresse à toutes les personnes qui souhaitent rejoindre notre multinationale dans le nord, mais avec des restrictions qui les obligent à travailler depuis leur ville ou leur domicile, pour des raisons familiales ou autres« .

Il y a un nouveau défi pour les professionnels de l’informatique, mais aussi une nouvelle gamme de possibilités.

Affaire à suivre …