Accueil » News » Montauban. Le matériel informatique est en hausse

Montauban. Le matériel informatique est en hausse

  • par

Ce ne sont pas seulement les ingénieurs de piscine qui ont « profité » de la crise sanitaire. Les magasins de produits informatiques, du moins ceux qui sont restés ouverts entre mars et mai, se sont effondrés et s’effondrent toujours sous la demande. « Nous avions des stocks en attente avant inclusion, mais pour le moment il est difficile de les renouveler », explique Cédric Bonhoure, propriétaire d’IF2M, une marque située rue Voltaire, dans la zone nord, qui est ouverte tous les jours. le matin pendant la crise. La Chine n’exporte plus et l’Europe est en rupture de stock pour certains produits. De nombreuses pièces ne sont pas disponibles pour les réparations. Nous traitons également des problèmes des transporteurs. Auparavant, nous étions livrés en un jour ou deux. Cela prend actuellement entre une semaine et deux semaines … « 

Webcams, imprimantes et cartouches d’encre introuvables

Avec l’introduction du télétravail et la nécessité pour les parents de donner des cours de visioconférence à leurs descendants, les clients ont afflué pour changer ou tenter de réparer leur machine obsolète. « Depuis mars, nous avons vendu une cinquantaine d’ordinateurs portables et une vingtaine de tours. Au début de la crise, nous avons perdu 10 à 20% de notre activité. Très peu de clients sont venus au magasin, mais nous sommes intervenus à distance et beaucoup de devis J’ai embauché un nouvel employé parce que nous nous sommes concentrés sur les réparations. Les clients n’ont pas nécessairement les ressources pour acheter de nouveaux équipements. Depuis la déconférence, notre activité est actuellement 10% plus élevée que l’an dernier. « 

Merci aux fournitures sans soucis pour les ordinateurs. En revanche, la situation des périphériques est plus tendue. « Certains produits ne se trouvent pas en Europe », poursuit Cédric Bonhoure. Pendant deux mois, il a été presque impossible de trouver des webcams, des casques, des câbles réseau, des imprimantes et des cartouches d’encre. Les fabricants n’ont même plus le premier matériau pour le fabriquer. Donc, si vous les trouvez, les prix ont augmenté. Par exemple, les imprimantes ont triplé … « 

Cela vaut également pour la loi de l’offre et de la demande, qui reste très importante en temps de crise.