Prise en compte des coûts de surveillance, de sécurité et de surveillance à distance

De nombreuses entreprises doivent accepter de payer des frais de sécurité. Qu’il s’agisse de l’installation d’un système de télésurveillance, de l’utilisation de la sécurité ou d’un dispositif de sécurité événementiel, ils font tous l’objet d’un traitement comptable très spécifique à découvrir ici.

Traitement comptable des services de sécurité

Il est normal qu’une entreprise demande à une autre entreprise de fournir des services surveillance à distance, sécurité ou même surveillance. Cependant, selon le secteur d’activité et le destinataire des services, le traitement comptable ne sera pas identique.

Il faut distinguer deux cas:

  • L’entreprise ne se livre pas à des activités de sécurité privées et a besoin d’un fournisseur de services pour assurer sa propre sécurité. Les services fournis peuvent alors être assimilés à des services externes.

L’écriture comptable consiste à radier une subdivision du compte “682 – Divers” et du compte “445661 – TVA déductible sur d’autres biens et services” et du compte de crédit “401 – Fournisseurs”. Par la suite, le paiement des prestations signifie que le compte “401 – Fournisseurs” est débité et le compte “512 – Banque” crédité.

  • L’entreprise évolue dans le monde de sécurité privée et confie à une autre entreprise la prestation des services pour elle tout en conservant ses responsabilités. En d’autres termes, les services sont fournis par sous-traitance.

L’écriture comptable consiste à radier les comptes “611 – Externalisation générale” et “445661 – TVA déductible sur d’autres biens et services” et à radier le compte “401 – Fournisseurs”. Le paiement de la facture est traité comme pour l’enregistrement de prestations externes.

télésurveillance de la supervision de la sécurité des comptes

Traitement comptable de l’achat ou de la location d’équipements de télésurveillance et de sécurité

Une entreprise achetant toujours du matériel de sécurité pour une durée supérieure à un exercice, dès lors que le montant dépasse 500 € HT, cette acquisition est enregistrée comme suit: il est nécessaire de débiter la subdivision du compte “218 – Autres immobilisations corporelles “Et le compte” 44562 – TVA sur immobilisations “et créditer le compte” 404 – Fournisseurs d’immobilisations “. Immobilisation obligatoire, radiation.

Si, en revanche, l’entreprise opte pour la location de matériel de sécurité, la comptabilité sera la suivante: le compte doit être débité “6135 – Locations mobilières” ou “6122 – Location mobilier” et “445661 – TVA déductible pour autres biens et services” et crédit le compte «401 – fournisseurs».