Accueil » News » Coronavirus: la France devrait connaître l’une des pires récessions du monde d’ici 2020

Coronavirus: la France devrait connaître l’une des pires récessions du monde d’ici 2020

  • par

Le Fonds monétaire international (FMI) a encore abaissé ses projections économiques mondiales pour 2020 et 2021, soulignant les incertitudes qui entourent toujours la reprise. L’économie française serait la troisième économie la plus touchée d’ici 2020.

le Fond monétaire international (FMI) a abaissé ses projections économiques mondiales pour 2020 et 2021 le mercredi 24 juin, mettant en évidence les incertitudes qui entourent toujours la reprise plus lentement que prévu, crise l’économie mondiale devrait coûter plus de 12 000 milliards de dollars.

La pandémie de # COVID-19[FEMININE a eu un impact négatif plus important que prévu et la reprise devrait se poursuivre plus progressivement dans un contexte de grande incertitude. Que peuvent faire les pays? https://t.co/6GPAzQEAIl pic.twitter.com/EHGOeAil1g

– FMIactualites (@FMIactualites) 24 juin 2020

À l’exception de la Chine

Le FMI s’attend désormais à une récession de 4,9% de l’activité économique totale cette année, alors qu’il l’estimait encore à 3% en avril. Pour la première fois dans l’histoire, toutes les régions du monde devraient être en récession d’ici 2020, à l’exception de la Chine, dont la croissance (+1%) sera cependant la plus faible depuis l’ère Mao, note Le Figaro.

Mais le France est l’un des pays les plus touchés, avec une économie en baisse de – 12,5% cette année (moins que les – 11% annoncés par Bercy et loin de la moyenne de la zone euro: (- 10,2%), juste derrière l’Italie et l’Espagne (- 12,8% chacune), mais derrière le Mexique (- 10,5%), le Royaume-Uni (- 10,2%) et le Brésil (- 9,1%).

La pandémie de # COVID-19[FEMININE a eu un impact négatif sur l’activité plus important que prévu au premier semestre 2020. Le PIB mondial devrait se contracter de 4,9% en 2020, 1,9 point de plus que prévu en avril 2020 #WEO.

Lire le rapport https://t.co/6GPAzQEAIl pic.twitter.com/37Jzpgm065

– FMIactualites (@FMIactualites) 24 juin 2020

L’Allemagne et les États-Unis s’en sortent moins mal

L’Allemagne a également moins bien performé à 7,8%, tout comme les États-Unis (8%). Selon ces nouvelles prévisions, la croissance mondiale sera également révisée à 5,4% en 2021 (et non plus 5,8%). Selon le Bureau international du Travail, le nombre cumulé d’heures non travaillées au deuxième trimestre devrait représenter l’équivalent de 300 millions d’emplois à temps plein dans le monde.