Accueil » News » dans le fief de Georges Marchais, l’un des derniers bastions rouges menace à droite

dans le fief de Georges Marchais, l’un des derniers bastions rouges menace à droite

  • par

RAPPORT – La campagne électorale entre le maire communiste sortant et le candidat de droite oscille entre «coups bas» et accusations d’électoralisme.

« Il n’y a pas de discussion. Nous apportons des choses aussi violentes qu’un coupRegrette le maire communiste sortant, Christian Fautré. THOMAS SAMSON / AFP

Il faut monter les imposants escaliers de la mairie de Champigny-sur-Marne pour contempler un morceau d’histoire française. Derrière le cordon de velours rouge se trouve la table du Café du Croissant où Jean Jaurès s’est effondré un vendredi de juillet 1914, assassiné par deux coups à la tête par le nationaliste Raoul Villain. Un très symbole. A la tête de la mairie depuis 1945, la majorité communiste ne cache pas sa peur de leur premier « Village gauloisTombez à droite. Leader au premier tour avec 39,76% des voix, Laurent Jeanne, candidat de droite sous le label « Libre! », A relégué son adversaire à la deuxième place. Dès 2014, le président du premier échevin avait recueilli 813 voix lors d’un tour du triangle avec le Rassemblement national. Cette fois, le duel est « Transparent« Pour les 77,00 habitants: seulement de droite contre un syndicat de gauche, des rebelles au PS en passant par les écologistes … Le tout sous l’égide

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 84%
Découvrir.

Abonnez-vous: 1 € le premier mois

peut être annulé à tout moment