Accueil » News » A vélo de Lille à Nice pour les enfants malades à l’hôpital Necker

A vélo de Lille à Nice pour les enfants malades à l’hôpital Necker

  • par

Trois étudiants de Picard, Milan, Hugo et Alexandre partiront pour un tour de France à vélo de Lille à Nice fin juillet. En plus du défi sportif de 1300 kilomètres en neuf étapes, il y a un autre objectif: lever des fonds pour les jeunes patients de l’hôpital Necker à Paris.

« Je rêvais de traverser la France à vélo, mais je voulais aussi ajouter une dimension caritative à ce projet », raconte Milan, 20 ans, étudiant en gestion à Amiens. Le 26 juillet, Milan Hrno, Hugo Nicaise et Alexandre Ioos, trois amis d’enfance de Verneuil-en-Halatte dans l’Oise, se lancent dans une aventure à vélo pour aider les enfants de l’hôpital. L’arrivée est prévue le 4 août Promenade des Anglais à Nice. Ils traversent la France à vélo du nord au sud, de Lille à Nice en passant par Amiens, Reims, Troyes, Semur-en-Auxois, Dijon, Lyon, Grenoble et Barcelonette.

L’idée est venue avec Hugo et Alexandre l’été dernier. Les trois amis fondent alors l’association « Rouler pour Aider ». Il a ensuite rencontré le service de mécénat de l’hôpital Necker-Enfants-malade-APHP. Une fois lancé, le projet a pris forme avec la création d’un chat pour amasser des fonds pour les enfants malades. Il a également fallu trouver des partenaires pour relever ce défi.

Un cadeau à Noël

Adolescent, Hugo a connu la maladie. Il souffre d’une maladie osseuse et vit avec une arthroplastie de la hanche depuis. « A quinze ans, j’ai passé plusieurs mois à l’hôpital Robert Debré de Paris puis au centre de rééducation Bois Larris à Lamorlaye. J’ai fait ma rééducation grâce au vélo et j’ai même participé à des compétitions. Projet caritatif, je veux rendre ce que j’ai eu j’étais malade « . Il se souvient également d’un geste qui l’a marqué « À Noël 2013, j’ai reçu un cadeau d’une association pendant que j’étais à l’hôpital. À mon tour, je veux être celui qui donne un cadeau à un enfant. Pour qu’il se sente bien à l’hôpital. » surtout un enfant ‘ précise ce cycliste passionné, étudiant de 20 ans qui prépare actuellement les examens d’entrée à l’école de commerce.

Le chat est en ligne depuis 10 jours sur le site de l’hôpital Necker. Elle a déjà levé plus de 1000 euros. L’argent collecté financera l’achat de pavés tactiles, d’équipements culturels et de fauteuils pour les préposés aux jeunes patients de l’hôpital.

Je m’attends à faire un maximum d’enfants heureux de cette expérience.

Hugo Nicaise

Alexandre, le plus jeune du groupe, âgé de 18 ans, étudiant ingénieur à Troyes et triathlète, a également été informé de la maladie. «J’ai été diagnostiquée d’un cancer par un bon ami l’année dernière, cela m’a vraiment affecté. Je me suis senti impuissant dans sa lutte contre la maladie qu’il aura vaincue en 11 mois. Avec ce projet je peux aider des gens de mon âge qui n’ont pas la chance d’avoir une bonne santé comme moi, je me sens utile dans la société. « . Alexandre ajoute « Je m’attends à ce que cette expérience apporte le maximum d’enfants heureux. Qu’ils aient la chance de combattre leurs maladies tout en souriant lors des activités proposées par l’hôpital ou en visitant leurs familles. » .

Pour Milan, ce projet les aidera à grandir. « A notre âge, peu de gens organisent des choses comme ça. J’ai un rêve devenu réalité. Nous le construisons ensemble depuis un an et nous y arriverons ». Milan, cycliste depuis l’âge de onze ans, travaille tous les soirs au marché de Rungis depuis deux mois. Il est un planificateur de commandes.

FC Chambly et Sébastien Minard en soutien

Une générosité saluée par Fulvio Luzi, le président du FC Chambly-Oise, club de football évoluant en Ligue 2 « C’est formidable à cet âge d’entreprendre un tel projet » Le FC Chambly, tout comme la ville de Verneuil-en-Halatte, des partenaires privés (chaîne de restauration rapide, concessionnaire automobile, banque) participent au projet. Un ancien champion de cyclisme a également relevé le défi. Sébastien Minard, ancien cycliste pro avec six participations au Tour de France, aide également les trois amis et leur fournit du matériel de cyclisme.

Le défi sportif est énorme. Plus de 1 300 kilomètres en neuf étapes avec une journée de repos à Lyon. « Nous empruntons principalement les routes départementales pour prioriser notre sécurité » précise Milan.
Ils graviront également le col de la Bonette à plus de 2800 mètres d’altitude. Située dans le massif du Mercantour, cette difficulté a été dépassée à quatre reprises par les coureurs du Tour de France.

« Ce projet est très important pour nous. Nous en sommes fiers. Nous avons également lancé des réseaux de solidarité, comme une page Facebook. Nous allons également distribuer des flyers dans les centres-villes pour promouvoir nos activités. Nous voulons essayer de promouvoir le bien-être des enfants l’hôpital. C’est une traversée de la France pour des enfants heureux. Cette aventure sera importante et importante pour notre avenir et dans notre vie  » Les trois amis impatients décident de commencer enfin ce Tour de France. Depuis plusieurs mois, ils s’entraînent presque quotidiennement sur les routes de l’Oise et dès début juillet toute leur énergie est mise dans ce projet qui allie jambes et cœur.