Accueil » News » Élections municipales Covid-19 invite le sport à la seconde moitié des élections municipales: le plan de match des candidats

Élections municipales Covid-19 invite le sport à la seconde moitié des élections municipales: le plan de match des candidats

  • par

Vignot: « Nous avons les forces et les compétences … »

Elle sourit, Anne Vignot: « Je te vois venir: je suis écologiste, donc je ne serais intéressé que par les papillons! « L’approche en douceur n’est pas loin: » Contrairement à ce que certains aiment répandre, une fois choisi, je ne couperai pas les subventions pour nos clubs de haut niveau. Ce sont des normes essentielles pour un territoire. Tout comme la pratique du sport pour nos résidents est … « 

La crise de Covid-19 n’a en aucun cas «changé» sa vision du sport. Au contraire: « Je pense que notre programme était cohérent et que nos priorités en découlaient … » Et la candidate environnementale pour illustrer ses propos comme suit: « Sport amateur et sport de haut niveau se nourrissent mutuellement. Si vous en choisissez un, cela mettra tout en danger. Ils forment un tout, un équilibre. « 

La priorité reste donc l’équipement: «Nous devons réagir rapidement en construisant un nouveau gymnase sur notre territoire, en portant de nouveaux équipements de sports collectifs avec le Grand Besançon Métropole (1800-2000 places). Cela doit faire partie d’un problème de partage entre les municipalités. Tout en respectant le cahier des charges de la fédération pour intensifier également l’organisation d’événements sportifs … « 

« Subventions, constructions et rénovations d’équipements, il est concret et peut être financé par des emprunts. Mais le sport est aussi l’image d’une ville, son attrait, une économie. Tout est imbriqué. Il faut être plus ambitieux en matière d’écotourisme à travers nature, à travers des sports de santé tels que les sports prescrits. « 

Et Anne Vignot pour résumer son état d’esprit: « Nous devons être des facilitateurs, en fournissant des professeurs de sport, en mutualisant davantage de ressources, en répondant à de nouveaux goûts … Mais nous devons être résilients à travailler ensemble. Le Covid-19 l’a souligné l’importance de s’appuyer sur les ressources de son territoire. Cela vaut pour le sport: nous avons les forces et les compétences, alors travaillons ensemble … «