Accueil » News » État des finances publiques – Un exercice comptable de froid indécent, critique Vincent Marissal

État des finances publiques – Un exercice comptable de froid indécent, critique Vincent Marissal

  • par

MONTRÉAL, le 19 juin 2020 / CNW Telbec / – Le député de Rosemont et responsable de la solidarité québécoise en matière de justice économique et fiscale, Vincent Marissalinvite le gouvernement de la CAQ à dépasser son obsession de l’équilibre budgétaire et à se concentrer sur l’essentiel: renforcer nos services publics en prévision de la deuxième vague et aider les petites entreprises à traverser la crise viens.

«Il est très indécent de la part de la CAQ de reparler d’équilibre budgétaire alors que les décès quotidiens sont encore comptés par dizaines au Québec. Il s’agit d’un exercice comptable de rhume sans nom. Après la crise monumentale que nous venons de vivre dans nos CHSLD et nos hôpitaux, pouvons-nous convenir que le retour à l’équilibre budgétaire est loin d’être la priorité? Il est temps de s’assurer de sortir de la crise sanitaire sans trop de dégâts, de ne pas penser à l’état de nos finances publiques dans cinq ans, alors que dans la situation actuelle, il est presque impossible de prédire « , martèle M. Marissal.

Pour le membre solidaire, la priorité du gouvernement de la CAQ devrait être de réinvestir dans les services publics pour mieux faire face à une éventuelle deuxième vague.

« Quoi que le ministre des Finances dise, si nous combinons son retour à l’équilibre budgétaire sur cinq ans avec son engagement sans impôt, nous devons comprendre entre les lignes qu’il y aura des coupes si la récession continue Mais si la crise nous a montré une chose, c’est que nous avons besoin de services publics forts et efficaces pour protéger notre monde. Il est hors de question que le Québec réprime dans le film d’austérité. On connaît la fin de ce film : des milliers de morts qui auraient pu être évitées, des proches survivants et du personnel soignant au bout du fil », regrette M. Marissal.

Pas un plan pour les travailleurs et les petites entreprises

Pour le député de Rosemont, L’annonce du ministre Girard est une grande boîte vide: non seulement nous n’apprenons rien de nouveau sur l’état de nos finances publiques, mais il n’est pas prévu de fournir une aide immédiate aux petites entreprises pour les aider à traverser la crise .

« M. Girard assure que le gouvernement sera présent pour les entrepreneurs et les travailleurs, mais en réalité il n’y a pas de nouvelles mesures d’aide financière disponibles pour les bénéficiaires d’urgence, les travailleurs indépendants et la communauté culturelle, qui ont été complètement ignorées. aussi rien qui puisse aider les très petites entreprises en difficulté M. Girard n’a pas perdu ses bonnes habitudes bancaires: il n’offre que des prêts et des reports au lieu de fournir une assistance directe aux petits entrepreneurs dont la survie est menacée Pour un gouvernement qui prétend être au service des entrepreneurs, le gouvernement de la CAQ est bon marché Conclut M. Marissal.

SOURCE Aile parlementaire du Québec unie

Pour plus d’informations: Simone Lirette, attachée de presse du caucus Québec solidaire, (514) 994-5095 ou [email protected]